Comme un enfant, un chant chrétien réellement infantilisant

Quand je trouve affligeantes les paroles d’un chant d’Église, je ne le chante pas. « Ce fut le cas avec « Comme un enfant » dont les paroles appellent à adopter un comportement d’enfant pour s’annoncer à Dieu, sûrement parce que l’enfant serait plus innocent. En réalité parce qu’il ne se pose pas de questions et qu’il se soumet plus facilement.

Là aussi, quelle idée de vouloir se présenter à Dieu ce qui constitue le refrain (Me voici, Seigneur ! Me voici, comme un enfant. Me voici, Seigneur ! Me voici, comme un enfant.) Ce faisant, est-ce qu’on anticipe notre propre mort ou est-ce qu’on nie l’omniprésence de Dieu qui n’est pas que dans l’hostie que l’on reçoit à la messe le dimanche ? Analysons les paroles.


Comme un enfant qui marche sur la route,

==> Où sont ses parents ? Pourquoi ne lui ont-ils pas appris à marcher sur le trottoir ?

Le nez en l’air et les cheveux au vent,

==> Il va tomber s’il ne regarde pas là où il met les pieds…

Comme un enfant que n’effleure aucun doute

==> Plus facile de croire sans se poser de questions. Du coup, est-ce une croyance ou bien même parlons nous de religion si nous ne doutons pas. Je ne doute pas que 2 + 2 = 4 parce que j’en suis sûr. Mais les maths ne sont pas une religion.

Et qui sourit en rêvant

==> J’espère qu’il sourit aussi quand il ne rêve pas. À moins que ce soit parce que le monde est trop triste qu’il se réfugie dans la religion, qui ne serait que joie et sourire !


Comme un enfant tient la main de son père

==> Les liens familiaux ne s’arrêtent pas en grandissant lorsqu’on lâche la main.

Sans bien savoir où la route conduit

==> Cherche-t-il à savoir où fait-il aveuglément confiance ?

Comme un enfant, chantant dans la lumière

==> Pourquoi chanterait-il dans le noir ?

Chante aussi bien dans la nuit.

==> Quel intérêt ?


Comme un enfant qui s’est rendu coupable

==> C’est pas bien ça.

Mais qui sait bien qu’on lui pardonnera

==> Donc il recommencera ! C’est seulement en grandissant qu’il prendra conscience de l’erreur et du pardon, surtout s’il reste certain qu’on lui pardonnera tout ce qu’il fait.

Pour s’excuser d’être si misérable

==> Génial, du misérabilisme. Tous misérables (frappons nous la poitrine trois fois pour demander pardon) donc Dieu est misérable puisqu’il nous a fait à son image…

Vient se jeter dans vos bras

==> Ouh, c’est limite avec les accusations de pédophilie dans l’Église. Bon, c’est très bien que l’enfant sache qu’il a (normalement) ses parents au cas où. Mais pourquoi revient-il toujours vers ses parents, et ne va pas vers le monde ?


Quel christianisme chantons-nous ? Manifestement pas un christianisme de convictions qui ne peuvent venir qu’avec l’âge (la foi de beaucoup d’enfants est d’abord celle de leur famille). Plutôt un christianisme de tradition qui vante la reproduction d’un modèle social.

Est-ce que les parents veulent voir grandir leurs enfants ou est-ce qu’ils font tout pour les retenir ? Je pense que Dieu est plutôt du genre du père libérateur par l’éducation (le cheminement du Premier Testament) que de celui qui refuse obstinément de couper le cordon.

J’ai donc un peu de mal à comprendre que les chrétiens puissent aujourd’hui chanter des paroles, qui au lieu de nous ouvrir vers le monde, nous renferment sur la matrice d’une relation Père-fils excluante du monde qui nous environne. Je ne supporte pas cette auto-infantilisation.

Quel est son but ? Nous auto-disculper de nos comportements adultes que l’on sait mauvais en les rejetant, du moment qu’on se rapproche de l’image de l’enfant. Ou nier une composante de notre vie telle que Dieu l’a voulue : l’enfant qui devient un jour adulte (ce qui serait grave).

Ce n’est pas parce que Jésus a dit « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. » qu’il faut nous infantiliser. Au contraire, voilà un formidable appel à travailler, en conscience, une innocence et une responsabilité d’adultes.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s