Analyse sémantique d’une parole publique départementale attribuée à Éric MEHLHORN

Éric MEHLHORN est-il vraiment devenu l’unique objet de mon ressentiment ? Ou bien écrit-il vraiment n’importe quoi ? Dans le magazine départemental numéro 5 (Juin/Juillet 2016), notre maire et conseiller départemental prend la parole sur le thème de la priorité donnée aux déplacements. Je vous propose une petite analyse sémantique de ses propos en séquençant le texte et en vous disant ce que je pense. Partagerez-vous mon avis ?


(1) « Les 1400 km de voirie composant le patrimoine routier du Conseil départemental sont empruntés par des milliers d’Essonniens« 

==> Au moins, MEHLHORN connaît-il approximativement le nombre de kilomètres de routes départementales. Dans sa ville de Savigny-sur-Orge, ce Monsieur qui ne lit même pas le budget, sinon qui n’est pas capable d’arriver à la page 3 (sachant que la deuxième est blanche et que la première est le titre), répète partout qu’il doit entretenir 127 km de routes, ce qui correspond effectivement au bitumage. Sauf que la Ville n’entretient que 102,9 km car 24,1 km sont départementales…

==> Ce n’est pas le Conseil départemental qui possède les routes, mais bien l’État sinon les Essonniens et plus largement les contribuables français. Le Conseil départemental n’est pas propriétaire d’un patrimoine ; il en est juste le gestionnaire…

==> Regardons la phrase dans son intégralité, elle nous apprend quelque chose de très important : des milliers d’Essonniens roulent sur les routes du Département !!! Je n’aurais pas deviné tout seul. Voilà typiquement du verbiage pour remplir le bloc de texte donné à MEHLHORN.


(2) « S’assurer, en tous temps, de la sécurité des routes est donc la première des priorités.« 

==> Il me semble qu’en tout temps, s’écrit avec un T final, mais le français est une langue si complexe. Encore heureux que l’entretien des routes départementales soit constant et ne dépende pas de la météo ou de la période de l’année.

==> Je découvre que les routes connaissent des problèmes d’insécurité (elles aussi). Vite, occupons nous de les mettre en sécurité. Ici, nous avons affaire à un paradoxe typique de la droite classique qui s’intéresse d’abord à la sécurité des biens plutôt qu’à celle des personnes. J’aurais été élu en mars 2015 Département que je m’intéresserai à la sécurité des automobilistes mais pas que, également celle des motards par exemple…

==> Une échelle de valeurs pour maximiser sa mission. Je m’occupe de la première des priorités. Pourtant, si on lit la parole de son collègue MÉARY ou le reste du dossier, on découvre que le Département donne(rait) LA priorité aux déplacements sans hiérarchisation… Donc soit MEHLHORN n’est pas raccord soit il délivre un message politique : dormez tranquille, les routes vont être en sécurité, bien gardées. À quand les caméras, la Police et la brigade cynophile ?


(3) « Déplacements individuels, transports en commun, fret, l’autre défi du Département est d’anticiper les besoins de territoires très variés, du Sud rural au tissu urbain des territoires situés au Nord.« 

==> Quand ils en ont marre, les territoires montent sur leurs petites jambes et se déplacent…

==> Ainsi donc les territoires ont des besoins en fret… Mais à quel moment parle-t-on des gens qui vivent sur le territoire ? Cette politique n’est pas très humaine…

==> Voilà une belle discrimination anti-républicaine : il n’y aurait pas un territoire essonnien mais des territoires. MEHLHORN sait-il bien ce qu’est un territoire ? Utilisé dans la bouche d’un politique, on dirait qu’il y a deux royaumes qui se font la guerre. C’est le Game of Thrones par chez nous.


(4) « C’est là l’ADN de l’action du Conseil départemental, la modernisation du patrimoine est à la croisée d’enjeux forts.« 

==> Je ne savais pas que la politique (ou que l’action) de droite avait un génome…

==> Je ne vois pas trop le rapport avec la phrase précédente. Anticiper des besoins reviendrait à moderniser des équipements ? Faudrait m’expliquer concrètement…

==> Des enjeux forts ? Lesquels ? Ils ne sont pas mentionnés dans ce qui suit. Encore de la palabre pour dire qu’on s’occupe de quelque chose d’important… Évidemment qu’ils sont forts, sinon nous n’en parlerions pas.


(5) « Liant pôles d’activités et transports du futur, le réseau routier trace l’avenir.« 

==> Que sont ces transports du futur ? Des soucoupes volantes ? Ou les constructions décrites sur les pages du dossier car envisagées ? Ce qui m’étonne simplement est par exemple que le 20 mai 2015, François DUROVRAY remettait en cause les projets qu’il vante aujourd’hui… Où a-t-il trouvé l’argent entre temps ?

==> En admettant que les transports du futur soient le T7, le Tzen4, le TTME (Tram-train Massy Évry), le but est qu’ils soient interconnectés par une carte Navigo. Pas qu’on prenne la voiture pour aller de l’un à l’autre ? Je ne comprends donc pas ce que le réseau routier vient faire là dedans… À moins qu’on nous promette plus de routes, et de déviations, et de bouchons ?

==> L’avenir par la route, au lendemain de la COP21… (soupir) Donc les engagements du Conseil départemental étaient bidons. Nous voilà revenus aux grandes heures du pompidolisme (1971) en remplaçant Paris par l’Essonne, nous restons dans cet esprit : « La voiture existe, il faut s’en accommoder et il s’agit d’adapter Paris à la fois à la vie des Parisiens et aux nécessités de l’automobile, à condition que les automobilistes veuillent bien se discipliner.


Donc cette brève est une parole publique que je suis censé prendre au sérieux alors qu’elle accumule phrases creuses de remplissage et contre sens profond avec l’action départementale. Je me permets d’avoir de gros doutes quant au fait que Éric MEHLHORN ait été en capacité d’écrire ce texte, et je me dis que si effectivement, il aurait deux chargés de mission pour l’aider dans sa délégation, ils ne sont vraiment pas malins, où ils s’en foutent… De pareilles bêtises.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s