Bonnet blanc et blanc bonnet : la gauche et le FN de Savigny-sur-Orge collabos du maire LR

Il y a une semaine, je découvrais une tribune, que je soupçonnais m’accuser, dans « l’Entre nous » le bulletin interne de la Ville de Savigny-sur-Orge. Cette dernière était signée, à mon grand étonnement, par le maire et sa majorité, mais aussi par le groupe de gauche, sans oublier le FN. Ainsi, si ces gens ne peuvent pas se voir en Conseil, ils arrivent par contre à réaliser l’union sacrée lorsqu’il s’agit d’être contre moi. Cela veut tout dire.

De fait, j’ai pris mes petites jambes et je suis allé voir le service Communication qui m’a affirmé que c’était le premier bulletin comportant une tribune d’expression politique (en plus de l’édito). Donc le maire MEHLHORN politise la vie municipale là où elle ne l’était pas ; certainement parce qu’il est en difficulté vis-à-vis de l’enquête du Procureur déclenchée par mes soins. Ensuite, j’ai écrit aux différents opposants pour connaître leur version.


David FABRE (UDI), non signataire, reconnaît une tribune anti-VAGNEUX

Sur son site, on peut lire : « Ci-dessous notre réponse à la proposition du Maire de signature d’une tribune commune dans le journal destiné au personnel communal, avec lui-même, le Parti Socialiste et le Front National, en réaction aux propos et actions d’Olivier Vagneux. » Ainsi, et parce qu’il n’y a pas des masses de Saviniens qui commentent l’actualité politique savinienne sur internet, nous obtenons la preuve d’un écrit caractérisé contre notre personne !


Bernard BLANCHAUD, non sollicité au nom de son groupe « Nous Saviniens« 

Ah ouais, mais si on lit bien l’article L.2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales, rien n’oblige le maire à proposer une expression à ses opposants sur un support autre que le bulletin municipal. Tout faux, Bernard, à partir du moment où le maire a sollicité les groupes d’opposition ; il y a rupture d’égalité si le tien n’est pas invité à s’exprimer. La réponse est intéressante mais la force et la volonté de BLANCHAUD sont limitées…

Reçu le 14 juin 2016 à 17 h 41

Bonjour Olivier,

J’ai découvert, comme toi, le bulletin interne, et on ne m’a jamais demandé mon avis, en ma qualité d’opposant, afin de savoir quelle était ma position vis-à-vis du texte.

Je pense que je n’aurais pas donné mon accord avec ce texte tel qu’il a été rédigé…

En effet, en préambule, le Maire précise que « les élus du Conseil municipal… avancent, travaillent, donnent le meilleur… » alors que c’est totalement faux car il n’y pas de transparence, pas d’information, pas de concertation avec même de le rétention manifeste d’informations de la part des services (sur consignes ou non du Mire).

La majorité des délibérations qui sont soumises, pour le principe aux membres des commissions, sont sommaires et non argumentées sérieusement : il n’y a aucune recherche de valeur ajoutée de la part des membres et c’est donc une absence de démocratie.

Le travail et l’engagement de plusieurs collaborateurs et employés communaux peuvent être pointés et condamnés mais, avant tout, c’est leurs supérieurs hiérarchiques, Le Maire et le DGS qui assument cette responsabilité.

Le D.G.S. est le véritable « PDG » (le Maire étant le Président du Conseil d’administration si on veut faire la comparaison avec le privé) et le DRH et il laisse « pourrir » une situation pénible qui engendre des dysfonctionnements dans tous les services.

Nombre d’élus et de chefs de services font régner la peur et l’oppression, avec changement d’affectations, refus de promotion, brimades, etc.

Le Maire et ses adjoints arrivent même à « dégouter » les chefs de services et certains sont sur le départ : ROMOLI, LE GUENNEC, etc.

Bonne fin de journée.

Bernard


La réponse de Jean-Marc DEFRÉMONT (EELV) pour le groupe Savigny notre Ville

Ça c’est du courage de ne pas se mouiller, et de renvoyer tous les acteurs du dossier dos à dos en disant qu’ils ont tous tort. Mais entre nous, la méthode DEFRÉMONT depuis 2008 est quand même un cuisant échec, à tel point que malgré le bon travail qu’il a fait avec SEMDANI et LEOST entre 2008 et 2014 n’a pas empêché le parachutage du collabo GUYARD qui n’a même pas eu les tripes de répondre à mon message. Parce qu’élu, il aurait fait comme MEHLHORN !

Je retiens toutefois que l’équipe qui promettait la concertation tout le temps et partout, pratique la dictature du chef quand le temps est compté. Finalement, à bien y relire, DEFRÉMONT n’est pas contre le texte de la tribune, mais en bon républicain qui trouve que le service public est génial donc incritiquable, c’est l’association avec le Front national qui le dérange le plus. Quand je pense que seul FABRE a eu des convictions sur ce coup !

Reçu le 20 juin 2016 à 14 h 08

Bonjour Olivier,

Je ne réponds que tardivement à ton courrier car je voulais  rencontrer mes collègues de groupe avant de réagir, ce qui est maintenant chose faite.

J’ ai appris fortuitement l’existence de cette tribune dans un média interne aux services de la Mairie de Savigny sur Orge.  Elle ne m’a pas été soumise avant publication, et donc ne m’engage en rien, pas plus que les autres membres du groupe au sein duquel je siège. Seul Pierre Guyard a été consulté,  et,  en raison d’après ses dires de délais de réponse courts,  n’a pas cherché l’avis de ses collègues avant de le valider.

Mon avis personnel sur cette affaire :

  • A aucun moment et sous aucun prétexte je ne validerai une tribune signée en commun avec le front national, et je serais d’ailleurs très circonspect à la signer avec le parti ‘Les Républicains » J’ai fait savoir que je n’étais pas solidaire de cette tribune par ailleurs bien mal rédigée.
  • Je désapprouve également une part des affirmations que tu publies sur ton blog, en raison de leur outrance, et du manque de bienveillance qu’elles reflètent trop souvent à l’égard de trop nombreuses personnes. Je ne crois pas que cette attitude mène quelque part, si ce n’est à envenimer davantage une vie locale déjà bien trop délétère. La question de la mise en cause des personnels de Mairie, même si trente ans d’une même majorité locale ont laissé s’installer ici ou là des connivences peu souhaitables,  n’est pas pertinente. Elle fait s’installer un doute qui pèse que tu le veuilles ou non sur l’ensemble des personnels, et ce n’est en aucun cas souhaitable.

La commune de Savigny a besoin de refonder son fonctionnement interne, en recherchant l’intérêt général par une prise en compte plus large et plus fréquente des souhaits de ses habitants.  Elle a aussi besoin de reprendre confiance en elle-même. Nous ne pouvons pas nous aider nous-mêmes à rebâtir une dynamique locale par un discours négatif permanent.  Je t’invite à y réfléchir si tu veux comme je le crois participer à l’amélioration de la vie locale.

Cordialement,

Jean-Marc


Enfin, le Front national (FN) n’a pas souhaité répondre à mes sollicitations, mais je sais très bien que mes écrits emmerdent GUIBERT, et avec elle tous ceux qui s’ils avaient été élus se seraient comportés comme MEHLHORN, avec les mêmes pratiques pyramidales sinon dictatoriales, népotiques, jeanfoutistes… Pour agir pour Savigny, ils n’arrivent pas à se mettre d’accord mais pour me contrer, là, ils savent se retrouver. Ils sont vraiment « bonnet blanc et blanc bonnet« .

Un mot sur la critique de l’administration : aujourd’hui, il est de bon ton de glorifier les agents du service public qui, si on voulait faire une moyenne malheureuse, sont deux fois plus nombreux qu’en 1980 pour un service deux fois moins grand. Les pauvres chéris ne sont pas responsables de leurs actes, comme les élus de la majorité municipale : ils sont contraints, ils sont maintenus dans l’ignorance, ils craignent pour leur avenir, et les temps sont durs.

Alors pourquoi quand je dis que c’est la même chose avec les petits fonctionnaires du régime nazi qu’on avait mis à moins de vingt ans dans les camps d’extermination, et qu’aujourd’hui on va traquer jusque sur leur lit de mort, alors qu’ils n’étaient que comptables ou surveillants, pourquoi est-ce plus juste de s’en prendre à ceux-là ? Moi, je m’en prends à des personnes identifiées qui ne respectent la Loi, et mystère, le Procureur ne semble pas trouver que j’ai tort.



Publicités

Une réflexion au sujet de « Bonnet blanc et blanc bonnet : la gauche et le FN de Savigny-sur-Orge collabos du maire LR »

  1. Jean-Marie CORBIN

    A la mairie de Savigny-sur-Orge tu es systématiquement confronté à des difficultés d’accès aux documents publics. Dans un article précédent, tu as posé la question : Est-ce par ordre de la hiérarchie politique de ne pas les délivrer ou bien est-ce par incompétence des agents communaux ?

    MEHLHORN en affirmant que les agents communaux sont parfaits et sans faille dans l’abnégation la plus totale du service public vient de confirmer par élimination des causes, qu’il donne des ordres pour que la communication des documents publics te soit refusée.

    Concernant le courage d’Eric MEHLHORN :

    MEHLHORN parle de toi à des tierces personnes dans un document auquel tu n’as normalement pas accès (sauf en le demandant explicitement assorti d’une recours éventuel à la CADA) : c’est lâche,
    MEHLHORN se cache de ses insuffisances derrière le personnel communal : c’est lâche,
    MEHLHORN ne veut pas de débat ouvert avec toi, (et les seules fois où il y est confronté il ne répond pas aux questions et te raccroche au nez) : c’est lâche,
    MEHLHORN instrumentalise la justice et fait appel à un cabinet d’avocats pour te répondre, parce qu’il en a pas les capacités : c’est lâche.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s