Et Civitas devint un parti politique…

Tiens, Civitas vient de se constituer en parti politique, et de créer son association de financement. Encore un mouvement de l’extrême-droite, ultra-catholique, qui va certainement tenter de présenter un candidat à la présidentielle, et d’autres aux législatives. N’ont-ils donc pas compris Jésus lorsqu’il dresse une distinction entre le politique (rendre à César ce qui est à César) et le spirituel (rendre à Dieu ce qui est à Dieu) ?

Bien sûr qu’il faut que les chrétiens s’engagent en politique, et à ce titre, toutes les sensibilités ont le droit d’y être représentées. Mais ils ne doivent pas le faire en tant que chrétiens, pour ne pas déroger au principe  énoncé par Jésus ! Plutôt en tant que citoyens qui défendent un programme et des idées qui soient conformes à l’esprit et aux valeurs partagées par le christianisme. Or, Civitas agit en dehors de ce cadre selon son nouvel objet :

« Œuvrer en tant que parti politique à promouvoir la souveraineté et l’identité nationale et chrétienne de la France, en s’inspirant de la doctrine sociale de l’Église, du droit naturel et des valeurs patriotiques, morales et civilisationnelles indispensables à la renaissance nationale. »


Sur le national-catholicisme

Quelle belle oxymore (une expression composée de termes contradictoires) lorsqu’on réfléchit un peu à l’Histoire du catholicisme. En effet, le christianisme est un mondialisme et à ce titre, n’est pas compatible avec la nation, que l’Église, par le Vatican reconnaît toutefois dans un réalisme pragmatique. C’est à cette fin que tout au long du Moyen-Âge et au début de l’époque moderne, les rois ont tenté de fédérer tous les chrétiens dans un seul et même empire.


Sur l’identité nationale et chrétienne de la France

Oui à l’origine de la France, il y a la conversion de Clovis, roi des Francs. Mais pour beaucoup d’historiens contemporains, la France n’est vraiment née qu’à la Révolution française, avec la République. Dans tous les cas, notre pays a changé et s’est déchristianisé. Ne vaut-il donc pas mieux se battre pour des propositions empreintes de christianisme, sur lesquelles on rechercherait l’assentiment de tous, plutôt que de défendre un modèle qui n’existe plus ?


Sur la renaissance nationale

Là aussi, qu’est-ce qu’un parti qui se dit inspiré par le christianisme, s’en va-t-il lutter pour un modèle de nation ? Civitas est-il vraiment composé de chrétiens ? Car à aucun moment, il n’est question d’hommes ou d’humanité, qui est quand même la base du christianisme ! En fait, Civitas veut continuer d’agir comme un groupe de pression pour défendre des modèles et des valeurs qu’il dit chrétiennes. Ce faisant, quels chrétiens ou quelle Église est d’accord avec eux ?


Il serait intéressant de savoir exactement ce qui se cache derrière tous ces termes. Or, l’engagement politique, s’il se veut être à la suite du ministère du Christ, ne peut se trouver que dans le concret, et pas caché derrière des mots ou des idées. C’est très bien de parler de valeurs patriotiques, morales et civilisationnelles. Mais qu’est-ce qu’on met derrière les idées de patrie, de moralité, de civilisation ? Je ne suis pas sûr que Dieu se soit incarné pour tout cela…


Les documents mentionnés dans l’article

civitas-partiJORF-180516



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s