Commencer un accompagnement catéchuménal vers la confirmation avec le Symbole des Apôtres

Pour l’année à venir, je me lance dans l’accompagnement d’un jeune homme vers la confirmation. Oui, mais par quoi commencer, alors que je ne connais rien du cheminement et de la foi de cette personne ? La prière du symbole des apôtres (Credo) m’est alors apparue comme un bon compromis pour permettre à la personne de s’exprimer, tout en expliquant les principaux « points de doctrine » des chrétiens.

Ce cheminement à partir de la prière du Credo est aussi celui du parcours « Matins d’évangile« , édité par le Service nationale de la catéchèse et du catéchuménat qui détaille dans des fiches chaque point de la prière de Nicée-Constantinople, tout en la reliant à un texte d’Évangile. Bien sûr, la première chose à faire est d’abord de faire connaissance, tout en essayant pour l’accompagnateur de comprendre les motivations de la demande sacramentelle.


Les « idées » développées dans le Credo

  • l’existence de Dieu
  • la Trinité
  • la relation Père-fils
  • les récits de Création (science et religion)
  • le spirituel et le temporel
  • le saint-Esprit
  • l’Incarnation
  • Marie
  • l’Occupation romaine et la judéité de Jésus
  • la place de la souffrance
  • le rôle des Hommes dans la mort de Jésus
  • la crucifixion
  • la mort
  • les enfers / le paradis
  • la résurrection
  • le troisième jour
  • les cieux
  • la droite de Dieu
  • le jugement « dernier »
  • l’Église catholique
  • la communion des saints
  • le pardon des péchés
  • la vie éternelle

Symbole des Apôtres ou de Nicée-Constantinople ?

Le premier est un texte de simples croyants qui ont connu Jésus dans son intimité puis après sa résurrection. Il est intéressant pour son accessibilité mais surtout parce que ce sont des mots vrais qui résument la foi des premiers chrétiens. Le second est un texte de théologiens qui ne connaissent Jésus que par les témoignages du Christ ressuscité. C’est un texte qui établit la doctrine de l’Église mais qui est beaucoup plus compliqué pour le mettre en lien avec nos vies.


Comment j’ai procédé ?

Nous avons lu ce texte ensemble phrase après phrase, en nous arrêtant sommairement sur tous les éléments cités plus haut pour les expliquer, afin de voir comment le catéchumène les comprenait et s’ils avaient de l’importance dans sa foi aujourd’hui. Lors des réunions suivantes, nous développerons, en fonction des réponses du catéchumène et de ses attentes, ces différents thèmes en lien avec des textes (catéchétiques ou autres) de l’Évangile.


L’idée, à la fin de la préparation, est de prendre alors le symbole de Nicée-Constantinople (sinon de reprendre ce symbole des Apôtres) et de voir comment les réponses ou les réflexions par rapport à ces thèmes ont évolué. Bien sûr, certaines thématiques sont plus importantes que d’autres, lesquelles ne doivent pas constituer l’essentiel des questionnements. Le rôle de l’accompagnateur est alors de discerner pour donner un bon équilibre à l’accompagnement.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s