PLU de Savigny-sur-Orge : le Tribunal administratif de Versailles ouvre une instruction

Pour ceux qui s’intéressent au sujet du Plan local d’urbanisme de Savigny-sur-Orge, le Tribunal administratif m’écrit avoir ouvert une instruction contre les délibérations votées par le Conseil municipal le 17 mars 2016. Alors, ce n’est pas parce qu’une instruction est ouverte, qu’elle ne sera pas refermée de suite après. Toujours est-il que ma requête citoyenne devait être suffisamment bien rédigée pour être acceptée.

Alors mon ami Éric MEHLHORN (le maire de Savigny-sur-Orge) devrait encore en profiter pour me dire que je suis procédurier, que j’attaque ou que je critique tout ce qu’il fait. Mais si la Justice accepte d’ouvrir une enquête, ce n’est pas que pour mes beaux yeux marron (marron ne s’accorde pas ; je n’ai jamais compris la subtilité de cette règle grammaticale). C’est parce qu’il y a des vices de formes ou de procédures qui ne sont pas respectées.

Bien sûr, chaque fois que j’attaque, je me fais plaisir de prouver, une fois de plus mais une fois n’est pas coutume, l’incompétence d’Éric MEHLHORN qui croit qu’il peut tout faire parce qu’il a été élu (par 38 % des Saviniens…). Or, la réalité est qu’à chaque fois qu’il enfreindra la Loi, il me trouvera en travers de son chemin, parce que telle est ma vision de l’opposition municipale dans le cadre de la République. Or, MEHLHORN n’a de républicain que le nom de son parti.

Le PLU est un sujet trop important pour notre quotidien pour que nous puissions l’abandonner aux décideurs communistes de l’EPT 12. Et dans le même temps, s’ils souhaitent que nous nous en occupions, parce qu’ils n’en ont clairement rien à faire de Savigny, là aussi, ils doivent respecter des règles. À partir du moment où aucun des deux acteurs en présence ne respectent la Loi, j’affirme donc que c’est aux citoyens (qui ont élu ces acteurs) de leur rappeler.

Pour terminer, je rappelle, vu la vacuité et le manque d’ambitions de ce qui a été proposé par la majorité municipale, qui a préféré faire rédiger son PLU par un cabinet (CODRA) plutôt que par des citoyens, que ce PLU doit être repris. Si possible dès maintenant en transcrivant les besoins en infrastructures nécessaires. Sinon, si je suis élu majoritaire en 2020, quand mon équipe lancera une révision de ce plan à l’horizon 2022-2023, à l’occasion d’un premier bilan.


TA-1603466 001



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s