Question : Robin RÉDA est-il acteur ou spectateur de la politique juvisienne (hôpital, T7, fibre, MGP)

À Savigny-sur-Orge, il n’y a pas une réunion publique où une bonne âme ne me dit que moi aussi, je pourrais gagner une élection, parce que Robin RÉDA l’a fait. Et que l’on me dise cela, ça ne me fait vraiment pas plaisir car, pour moi, Robin est un spectateur de la politique juvisienne, tandis que moi, je veux être acteur de ma ville pour ma ville (idem avec la circonscription). Dernier exemple en date avec l’hôpital de Juvisy.

Évidemment, c’est facile de ne prendre qu’un seul exemple, aussi développerais-je ceux du Grand Paris auquel Robin nous a fait adhérer soi disant pour qu’on puisse former un territoire autour du Grand Orly, en réalité, pour qu’il puisse se retrouver à la tête d’une des huit commissions métropolitaines (la classe !), mais aussi de la fibre optique ou de la question du T7. Regardons aussi les réalisations dont se vante RÉDA qui sont le fait des précédentes majorités.

travaux-réda

Quand on connaît le temps de l’administration française ; selon les projets, le temps des enquêtes publiques ; on sait que Robin n’a pas pu tout faire en deux ans, et qu’il a aussi achevé ce que d’autres avaient commencé.


Sur l’hôpital de Juvisy menacé de fermeture totale à l’horizon 2024

RÉDA l’avait promis pendant sa campagne municipale de 2014 : il se battrait pour que l’hôpital conserve le maximum de ses services de soins. Il l’avait d’ailleurs redit lors de ses vœux en 2015 allant même jusqu’à jeter à la vindicte populaire les beaux parleurs qui dénonçaient par le passé sans véritablement agir. J’aurais envie d’écrire, un peu comme lui aujourd’hui.

hop-juv-2015

Malgré cela, il s’était résolu à la fusion avec l’hôpital de Longjumeau, le seul choix qui permettrait de « le préserver« .

LP-081015

Début 2016, il se félicitait encore lors de ses vœux, d’être tombé dans ce piège de l’Agence régionale de santé qui se sert du prétexte de la fusion des administrations, pour justifier à terme une fusion des services…

Voeux-Réda-2016-5

Page 5 du Discours des vœux 2016 de Robin RÉDA aux Juvisiens

Et puis en mai 2016, nous lisons ceci dans le Parisien du 19 mai évoquant la fusion des hôpitaux de Juvisy, de Longjumeau et d’Orsay en un seul et même établissement à Saclay. Le maire de Juvisy ne semble plus trop préoccupé par la sauvegarde de son hôpital…

LP-190516

Sauf sur Facebook où il tape sur la gauche (personnellement, que 22 000 postes aient été supprimés ne me choque pas dans la mesure où j’estime qu’avec 1 153 000 agents en 2014, je suis moins bien soigné que lorsqu’il y avait 600 000 agents en 1980 ; donc que le nombre de personnels n’est pas lié à la qualité des soins) et nous promet, une fois de plus, qu’il va « faire entendre à l’État notre plus vive inquiétude« . Mais quelle blague !

Réda-hôpital



Sur la fibre optique à Juvisy

Je rappelle que Juvisy aurait dû être totalement fibrée en 2013… Donc là dessus, on peut éventuellement taper sur CHAUFOUR. Mais voilà, Robin, qui arrive et qui négocie un super contrat pour 2020 (comprendre entre 2018 et 2021), parce qu’il a eu 3000 pétitionnaires ! Ça, c’est de l’action publique, on fait une pétition pour obtenir que soit tenus des engagements, avec sept ans de retard !!! Je ne suis pas sûr que Robin se soit bien fait entendre sur ce point…

fibre-optique-essonne


Sur le Grand Orly

C’est la presse qui nous a appris que les maires essonniens de droite avaient déposé recours devant le Conseil d’État pour faire annuler les modifications de périmètre de l’EPT 12 (ce qui a été financé par nos impôts). Étrangement, on ne l’entend plus sur l’actualité de ce recours, dernier feu de paille des partisans d’un EPT 12 divisé en deux entre un Nord-Val-de-Marnais et un Sud-Grand-Orlyen, comme s’y était engagé au départ Robin RÉDA…

Il convient pourtant de rappeler le texte de la motion votée par Robin RÉDA le 6 juin 2014 dans le cadre de l’association des Communes et Communautés du Grand Orly pour affirmer la nécessité du respect de la cohérence et de l’autonomie du territoire du Grand Orly :

Enfin, les élus du Grand Orly réaffirment avec force leur souhait que le territoire du Grand Orly, s’étendant sur une surface de 9 000 hectares soit pris en considération par la mission de préfiguration et par l’Etat comme territoire métropolitain pertinent, cohérent comme le montre l’atlas présenté lors du colloque de 2013


Sur le T7 à Juvisy

Sur le sujet du T7, je suis, comme Robin RÉDA, opposé au tracé actuel de prolongement. Mais je crains aussi ici, du fait de son inconstance, qu’il finisse pas se rallier au projet actuel défendu par la gauche que PÉCRESSE ne remettra sûrement pas en cause.

Certes, la dame s’est fait élire en promettant le prolongement du T7 jusqu’à la gare de Juvisy mais « avec un nouveau tracé soumis à la concertation publique au niveau de Juvisy« . Notons au passage que la dame s’est également fait élire sur d’autres promesses, démenties quelques jours plus tard, par le président du Conseil départemental de l’Essonne, faute de financements.

Rappelons nous aussi ce sketch, relaté par Le Parisien en septembre 2015, de Robin qui d’un coup ne voulait plus du T7, mais souhaitait le remplacer par un bus… Alors maintenant, il « exige » (parce qu’il ne peut pas demander – rappelez-moi d’exiger qu’il réponde à mes demandes pour les législatives 2017 parce qu’il est hors-délai et le dernier des maires à ne pas avoir répondu) pour faire semblant, mais la décision ne lui appartient plus…


Robin RÉDA paraît acteur : il a la gueule, plutôt le physique et il a le verbe, même si je décroche assez vite dans ses propos à cause du style Sciences-Po proprement pompeux, ennuyeux et inutile du type « Ici on vend de belles oranges pas chères » (Fernand RAYNAUD).

En réalité, il est spectateur de la politique car tout lui échappe. Alors il se réfugie derrière des promesses (« il va se faire entendre » ; on voit comment cela fonctionne…), derrière des exigences, derrière la Parole du peuple qu’il sollicite quand il ne peut rien faire d’autre…

Alors quand je sais qu’il veut être candidat aux législatives, je dis NON. Il ne fait que gueuler et il n’obtient rien. Pire, il se couche même juste quand il est minoritaire, considérant alors qu’il a tort. Mais ce n’est pas cela qu’il avait écrit dans son programme…

Évidemment, à Juvisy, les habitants de son bord politique trouvent qu’il fait plutôt du bon travail (même s’ils sont de plus en plus nombreux à le décrier, notamment sur le projet du PLU sur lequel il va à mon avis aussi reculer à terme) ; il le fait avec l’argent des Saviniens !!!

Alors arrêtons de présenter Robin comme un modèle de la réussite des jeunes en politique, parce qu’il a tous les défauts des plus vieux et des plus pourris des politiques, corrompus moralement, sautant d’une élection à une autre, pourvu que la majorité silencieuse les appuie.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s