Brigitte VERMILLET aurait-elle procédé à une embauche de complaisance en se faisant assister de Cécile DOUSSET ?

Sitôt cet article publié, je vais m’empresser d’aller poser la question par courriel à Mme VERMILLET. Je vais être franc, je ne m’attends pas à une réponse puisque Madame (à qui j’avais proposé au tout début d’être ma binôme) ne me répond plus, depuis la campagne des départementales à la fin de laquelle elle m’a pris en grippe. Toujours est-il que je m’en vais d’abord vous expliquer pourquoi je me pose cette question.

Tout a commencé lorsque mon ami Jean-Marie CORBIN (dont vous ne pouvez plus lire les commentaires parce que je le censure) a interpellé Éric MEHLHORN sur son compte Facebook (c’est peut-être l’endroit où on peut le plus facilement le trouver, suivi juste après le restaurant du Lavandou), sur son bilan de Conseiller départemental. Brigitte VERMILLET est arrivé en renfort et a proposé à Jean-Marie de prendre rendez-vous avec sa secrétaire.


Une secrétaire, pour quoi faire ?

FP-Dousset 001


Une secrétaire recrutée comment ? Légalement, m’assure le Conseil départemental

Rep-CD-120516-2 001

Cliquez pour agrandir ; la page 1 fera l’objet d’un autre article


Pourquoi y aurait-il emploi de complaisance ? De l’homonymie ?

Je ne peux pas imaginer que Brigitte VERMILLET, Conseillère municipale de Morangis depuis 2001 ne connaisse pas Cécile DOUSSET, qui est, selon son profil Journal du Net, employée administrative à Morangis depuis 1996. Or, en regardant la liste des candidats de 2001 sur la liste de droite à Morangis et en recoupant avec les réseaux sociaux, je trouve que Brigitte VERMILLET connaît déjà des membres d’une famille DOUSSET. Peut-être deux familles ?

DOUSSET


Je n’ai pas encore fait appel à mes sources morangissoises même j’ai des amis en mairie qui me doivent quelques services et pourront me renseigner. J’ai des doutes, et nous allons de ce pas chercher, d’une part sur la procédure qui a amené l’embauche de Mme DOUSSET (qui étaient les concurrents ; pourquoi ce choix du jury) et ensuite établir si Brigitte VERMILLET connaissait réellement Mme DOUSSET avant, et d’une manière ou d’une autre. ENQUÊTE !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Brigitte VERMILLET aurait-elle procédé à une embauche de complaisance en se faisant assister de Cécile DOUSSET ? »

  1. Ping : Le Procureur ouvre une enquête préliminaire concernant les embauches d’Éric MEHLHORN | Le Savinien libéré

  2. Patrick GRIVON

    Le cabinet du Président du Département a vu son effectif porté à 42 salariés, soit 4 fois plus que le maximum légal des collaborateurs de cabinet pour un département de la strate démographique de l’Essonne (10 collaborateurs maxi). Cet effectif délirant s’explique notamment par l’embauche de 21 « chargés de missions » ou assistantes de directions » mis à disposition des vices-présidents. Ces emplois sont tous rattachés directement aux Directeur et directeur-adjoint du Cabinet sans aucun compte à rendre à l’administration

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s