Sur la bienpensance des discours du 8 mai

Comment nos anciens combattants peuvent-ils entendre qu’ils ont chassé un totalitarisme pour participer à l’avènement d’un autre totalitarisme : celui de l’Union européenne ? Qu’il est formidable d’instrumentaliser le second conflit mondial ; je pense, comme un auteur qui ne pense pas à tous les exercices littéraires qu’on fera sur son œuvre, que nos soldats n’avaient pas d’autre projet politique en 1939-1945 que la liberté.

Depuis plusieurs années, je compulse différents discours de commémoration du 8 mai 1945, et quasi-systématiquement, j’y retrouve les mêmes éléments de langage, certes formulés différemment. Je regrette entre autres que la rhétorique des discours soit trop souvent « la guerre nous a rendus notre liberté (propos rarement nuancés)« , au lieu de dire « chouette qu’on soit libre en 2016 (propos à nuancer), c’est grâce à ceux qui ont fait la guerre pour nous« .


Un discours qui s’adresse aux jeunes

Populisme de la jeunesse, il faut dire qu’on a fait la guerre pour les générations d’après. Sauf qu’entre la génération 1945-1975 et la génération 1975-2016, il y a des gens de la première génération qui sont arrivés au pouvoir, et qui impose sinon qui participe à l’avènement de nouveaux totalitarismes. Qu’il est donc hypocrite de faire croire aux jeunes qu’ils sont maitres de leur destin, quand c’est la génération des moins-jeunes qui s’est imposée dans la place.


Un discours pro-européen

Bon, la guerre, c’est mal, et pour avoir la paix, on a fait l’Europe. Sauf qu’on présente la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier) comme l’ancêtre idéologique de l’UE (Union européenne), ce qu’elle n’est pas. L’Europe est d’abord une machine de neutralisation mutuelle, qu’on a ensuite essayé de vendre comme un atout régional dans le cadre de la mondialisation. Je pense qu’une paix durable repose sur une alliance d’adhésion !


Un discours creux sur le totalitarisme

Bouh, le totalitarisme, c’est mal, et heureusement qu’on a tué les vilains nazis. Mais c’est quoi le totalitarisme, mot qui déborde de la bouche de certains de nos politiques qui l’utilisent à tort et à travers, sans avoir étudié ARENDT, FRIEDRICH ou LEFORT ? Ceteris paribus sic stantibus (Toutes choses étant égales par ailleurs), notre XXIe siècle a ses totalitarismes que nous nous refusons de dénoncer : dans nos collectivités, dans nos états, dans nos fonctionnement sociétaux…


Lorsque les Français se rendront compte de la vacuité des discours du 8 mai, alors ils auront le prétexte pour remplacer ce jour par une fête de l’Europe le 9 mai. Je pense alors aux combattants de 1939-1945 qui nous ont laissé un monde à réinventer après 1945, et je suis déçu de voir que la génération de mes parents a finalement corrompu l’œuvre de la génération de mes grands-parents… Et qu’aujourd’hui, les enfants vont suivre l’exemple des parents…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s