Quand le secteur pastoral de Savigny-Viry fait la propagande de Mathieu FLOWER

C’est une jolie page de publicité gratuite à laquelle a eu droit le maire-adjoint Mathieu FLOWER dans un journal chrétien de Savigny et de Viry, dans un portrait consacré à sa vocation politique. Outre que je pense que Mathieu n’est pas très chrétien dans son comportement d’élu, je constate surtout que sa vocation est un délire verbal imaginaire. J’espère au moins qu’il a du recul pour se rendre compte qu’il ne fait pas ce qu’il dit…

Pendant ce temps, je ne suis pas élu donc je ne fais pas de politique. Mais j’utilise mon droit de citoyen pour notamment essayer de rattraper les décisions pas très catholiques du maire de Savigny et de son équipe que Mathieu soutient corps et âme (s’il lui en reste une après cela). J’espère bien qu’il y aura procès pour ma plainte contre l’atteinte à ma liberté d’expression, et je demanderai alors à l’adjoint à la démocratie de venir témoigner. Là, il devra parler…


Au Père Thierry DAVID, Directeur de la publication du Fil

Aux membres de la rédaction du journal le Fil

En copie à Mathieu FLOWER


Objet : Portrait du Fil n°88 de mai 2016

Bonjour,

Je ne comprends pas la pertinence du portrait de Mathieu FLOWER, dans le journal de secteur « Le Fil » de mai 2016 (n°88), qui plus est pour la seconde fois après octobre 2012.

J’imagine qu’il existe d’autres chrétiens à interroger comme par exemple sur Savigny, M. Gérard MONTRELAY, ancien adjoint au maire et élu depuis 1983. Ou sur Viry, M. Clément CAILLAUD, maire-adjoint et baptisé de Pâques, futur confirmé et futur marié.

Je sais bien que Jean JOUNY, rédacteur de ce portrait, n’est pas Savinien. Je suis d’ailleurs ravi pour lui qu’il ait été reçu dans le bureau de FLOWER « à la mairie ».

En effet, plusieurs administrés, dont votre serviteur, ont demandé à être reçu par ledit adjoint. Or, quand ce n’est pas pour un portrait, FLOWER est tout de suite moins accueillant…

Sauf que plus que de vocation (une attirance devenue opportunité), nous avons là un joli descriptif de la mission de FLOWER qui nous dit qu’il réfléchit et qu’il est occupé, mais réellement rien des fameuses « actions concrètes » dans lesquelles il serait impliqué.

D’autant que si l’engagement politique de Mathieu FLOWER a quoi que ce soit de chrétien, au delà du discours formel, alors je me suis trompé de religion…

Ou bien mon Christ n’est pas le sien ?

Ou alors Il n’est pas mort et ressuscité pour les mêmes raisons ?

Si licencier 59 personnes du jour au lendemain, juste pour faire un peu d’argent, en leur laissant deux mois d’été pour retrouver du travail ; si cela est chrétien, alors il faut que je change de religion.

Si lorsqu’on est adjoint à la démocratie locale, un citoyen demande à parler en réunion publique et qu’on lui interdit de prendre la parole comme il m’est arrivé, et qu’à la fin, on refuse d’admettre ce qu’il s’est passé, alors qu’il y a un enregistrement audio pour le prouver ; si cela est chrétien, alors il faut vraiment que je change de religion.


Rapidement, quelques remarques sur le contenu du portrait :

– Merci de nous apprendre que FLOWER se considère aujourd’hui comme acteur. Vu du prisme de ses interventions en commissions (quasi inexistantes) ou dans un cadre public, il apparaît comme spectateur.

– Une lecture rapide du portrait de M. FLOWER ne permet pas de comprendre dans son historicité la candidature aux élections municipales et l’élection effective. Parle-t-on de 2008 quand Mathieu FLOWER était sur la liste d’opposition du Parti socialiste ou de 2014 quand M. FLOWER fut sur la liste majoritaire de l’UMP ? Je pensais pourtant que la fidélité fait partie des valeurs partagées par le christianisme et j’ai un peu du mal à comprendre qu’on puisse passer ainsi de gauche à droite…

– Si M. FLOWER a développé une « réflexion approfondie sur la mise en place des réunions de quartiers », il est dommage qu’elle soit si profonde que personne n’y ait eu accès. Il était en charge de rédiger les compte-rendus, mais cinq réunions de quartier après, nous attendons encore le compte-rendu de la réunion de septembre !

– Si M. FLOWER a développé une « réflexion approfondie (…) sur le Conseil municipal des jeunes  (CMJ) », il n’est pas compréhensible que la précédente mandature de ce Conseil n’ait plus rien fait d’autre que de la figuration à compter de juillet 2014 et jusqu’à avril 2015. Puisque certains paroissiens avaient leur enfant membre du CMJ, il aurait été possible de vérifier cette information.

– Si M. FLOWER est « informé des projets municipaux », il est dommage qu’il n’en informe pas à son tour la population. Pas de site, pas de blog, pas de réseaux sociaux à jour… Par exemple sur la rénovation de son quartier de Grand-Vaux, j’imagine qu’il s’y intéresse puisqu’il y habite. Comment se fait-il que les membres du Conseil citoyen de ce quartier ne soient pas encore informés qu’ils n’auront pas la rénovation dont ils rêvent parce que les subventions de l’État ont été bloquées ?


J’ose espérer que cet article n’est pas un coup de communication pour attirer les faveurs de la mairie de Savigny et la faire cracher au bassinet.

Je souhaite aussi que les différents membres saviniens de votre comité de rédaction, ainsi que les lecteurs saviniens, ne soient pas dupes que la jolie récitation de Mathieu FLOWER ne se traduit absolument pas dans les faits.

Je trouverais assez scandaleux que les publications paroissiales contribuent à la propagande municipale, ce qui là me semble être le cas. J’aurais personnellement apprécié de lire de la part de FLOWER sa définition de faire de la politique en chrétien, ou les difficultés qu’il doit concilier à être chrétien en politique, pour rester fidèle à une éthique, une morale, des valeurs…

Fraternellement.

Olivier

P.-S. : Les mauvaises langues remarqueront que la photo de FLOWER est la même entre octobre 2012 et mai 2016…


Ce qui me fait le plus mal est que j’ai l’impression, qu’en accordant cette tribune à Mathieu, l’Église catholique locale cautionne son comportement et qu’elle le donne à voir en exemple. Sauf que si c’est ça, être chrétien, je dois m’être trompé de religion. Heureusement que les chrétiens n’ont pas toujours autant fermé leur gueule, notamment pendant la dernière guerre mondiale… Mais c’est vrai qu’il faut éviter de le rappeler. Trop politiquement incorrect !

Flower-oct12

Le premier portrait de Mathieu Flower dans le Fil d’octobre 2012

Publicités

4 réflexions au sujet de « Quand le secteur pastoral de Savigny-Viry fait la propagande de Mathieu FLOWER »

  1. florentcappelletti

    Comme souvent vous donnez la réponse à la question que vous posez
    Le journal peut-il ignorer la nomination d’un nouveau Maire Adjoint dans la plus grande ville du diocèse ?
    Pour le reste le journal n’a pas a prendre de positions politiques.
    Mais vous avez raison, il serait bon qu’ il donne la parole à opposition….
    Bien a vous

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      La plus grande ville du diocèse s’appelle Évry, suivie de Corbeil suivie de Massy…
      La parole à l’opposition, c’est prendre des positions politiques aussi.
      Mais les témoignages d’Élisabeth ROZE des ORDONS ou de Philippe MAEGHT aurait en effet été intéressants ici.

      Répondre
  2. Jean-Marie CORBIN

    Soyons factuels : Puisque Eric Mehlhorn aime parader à la télévision en filmant les conseils municipaux (http://www.dailymotion.com/savigny-sur-orge), observons les éléments de « décoration ». Mathieu Flower est assis à droite de Sébastien Bénéteau distillant ses insipides calculs erronés (car il omet délibérément des tas d’éléments). Mathieu est à la fois présent matériellement certes mais bien absent sur le plan de l’esprit. On ne voit que ça ! À quoi pense-t-il ?

    Mathieu pense être très fort (ou tout au moins très compétent) parce que son compagnon de route Christophe Guilpain a été évincé. Sait-il pourquoi réellement, il a été choisi ?

    Pauvre Mathieu, il est tombé bien bas …

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      Sur le tableau des discriminations, je pense que les cases suivantes ont été cochées :
      – centriste
      – MODEM (c’est Valérie PÉCRESSE qui en voulait pour donner des gages aux régionales)
      – jeune
      – noir de couleur de peau
      – Antillais d’origine
      – résident de Grand-Vaux
      – soumis (disons peu vindicatif)

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s