L’Essonne peut-elle rendre le Grand Paris innovant ?

La Métropole du Grand Paris (MGP) souhaite développer une dynamique volontariste pour innover en termes de modèles urbains. Concrètement, cela signifie qu’elle veut bâtir, soit autour des futures gares du Grand Paris express (GPE) soit sur des friches des projets urbains tape-à-l’œil qui se distinguent pour dire que la MGP est la meilleure et la plus belle et la plus innovante. Ok, mais où est-ce qu’on trouve les terrains ?

Alors l’Essonne est charmante d’avoir rejoint le Grand Paris, mais concrètement, elle est totalement inutile sur cet aspect. Bien sûr, Juvisy par la fréquentation de sa gare peut vanter son GPI comme un outil de réussite de la MGP. Mais ni Savigny, Ni Viry, ni Juvisy ne peuvent encore bâtir. Restent donc Paray, Athis et Morangis. Il y a déjà une malhonnêteté intellectuelle pour les villes éloignées d’avoir voulu s’adjoindre à cet ensemble. Sauf si la MGP y a un intérêt.


Les vrais objectifs de la MGP

Il y en a trois : obtenir la candidature de Paris et de la France aux JO de 2024 et à l’Exposition universelle de 2025 en présentant un seul interlocuteur à fort rayonnement ; exister, pour nos élus, dans le monde en se trouvant dans l’exécutif d’une machine compétitive visant à rivaliser avec Londres, Berlin, Madrid… Enfin, trouver un acteur qui passe au dessus des autres, dont la mission est d’urbaniser les friches industrielles et ferroviaires de la Petite Couronne.


Des Hubs du Grand Paris en Essonne

Lors de la dernière conférence de presse du président du Conseil départemental de l’Essonne, celui-ci évoquait l’avancement du GPE : la ligne 14 est pour l’instant bloquée à Orly, et rien ne dit qu’elle viendrait à Morangis (à laquelle il faudrait encore pouvoir accéder en voiture aux heures de pointe ; ce qui ne le fait pas pour une vitrine). Quant à la ligne 18, peut-être viendrait-elle rejoindre les RER C et D au niveau de Juvisy mais sûrement irait-elle plus à l’Est…


La raisonnement par EPT, défavorable à l’Essonne

L’Essonne appartient à l’EPT 12. L’EPT 12 est composé de nombreuses friches dans le Val-de-Marne. Pour ne pas créer plus de déséquilibres économiques qu’il y a déjà dans la Métropole, on va espacer les innovations et essayer d’en avoir dans chaque EPT. Logiquement, on va se concentrer en priorité sur la Val-de-Marne, et ce sont les impôts des Essonniens qui vont financer des structures de la MGP dont ils ne verront pas toutes les retombées économiques.


Bon, nous n’y sommes pas encore puisque le président OLLIER qui n’a pas d’argent veut qu’on lui apporte des projets clés en main. Même si 15 maires ont déjà répondu à l’appel à projet « Inventons la Métropole », il faut bien voir qu’à chaque fois, qu’il enverra 131 courriers, il ne pourra pas avoir de réponses, sinon négatives, des maires de l’Essonne qui n’ont ni la place ni l’ambition de porter la MGP et qui n’y sont allés que pour l’argent. J’ai peur pour la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s