L’étrange communication d’Éric MEHLHORN sur son budget 2016

Le maire de Savigny a beau avoir un cabinet et un service Communication (au moins, il a renoncé à faire comme MARSAUDON qui avait carrément mis en place une commission municipale Communication), ses messages sont catastrophiques. Exemple avec ce qu’il dit du vote du budget primitif exercice 2016 sur son compte Facebook. 

Je vous propose une lecture linéaire du propos, afin de nous arrêter sur chaque mot et sur chaque phrase si justement posé et réfléchi. Je ne sais pas qui peut encore faire semblant de le croire, alors que ce qu’il vient d’accomplir ce vendredi, est juste l’inverse de ce qu’il avait écrit dans son programme… Heureusement que MARSAUDON n’est plus là pour voir cela…


Vous n’avez pas pu assister au direct vendredi ? Visionner le replay du Conseil municipal consacré au budget 2016.

Nous passerons sur la conjugaison de M. MEHLHORN qui confond l’infinitif et l’indicatif ou l’impératif des verbes du 1er groupe. À terme, MEHLHORN espère une démocratie déconnecté qui laisse les opposants à la maison, et lui évite le flot de critiques qu’il subit en direct.


L’exercice 2016 marque le départ d’un contrat de mandature engageant la majorité municipale jusqu’en 2020. 

Il est bien tant après avoir changé de maire-adjoint aux Finances au bout de 18 mois, d’établir un contrat de mandature. Sauf que le mandat a commencé il y a deux ans… En général, lorsqu’on passe un contrat, tous les contractants s’engagent, surtout celui qui a l’initiative.


L’objectif investir 5 à 6 millions d’euros par an pour la sécurité et le cadre de vie des Saviniens.

Nous sommes passés de 24 millions d’investissements à 20 (5 à 6 millions € annuels). Pour changer, l’investissement ne va concerner que la sécurité (embauche de policiers municipaux) et le cadre de vie (les 2 km de routes refaites annuellement).


Si la ville poursuit ses efforts de gestion : recul des charges générales de 1,6 pts, baisse de la masse salariale de 10 pts ( 47% des dépenses de fonctionnement )

Personnellement, je ne considère pas que licencier 59 personnes pour au final supprimer 97 emplois est un effort de gestion. C’est de la coupe brute pour faire des économies au plus facile. Surtout quand en plus on réembauche une copine comme Valérie RAGOT…


Les dépenses facultatives de la ville représentent moins de 20% du budget de fonctionnement et ne permettent plus de panser la saignée provoquée par les baisses des dotations de l’état : – 6 millions depuis 2012.

J’ai la faiblesse de penser que les services techniques pourraient malgré tout fonctionner avec moins de monde donc qu’il n’y a pas vraiment de dépenses réellement incompressibles. La baisse des dotations s’expliquent aussi par leur transfert à l’agglomération…


La matrice budgétaire ne permet plus de baisser les dépenses de fonctionnement, suffisamment rapidement et au niveau nécessaire.

MEHLHORN n’a pas pu écrire « matrice » seul ; c’est un peu comme quand BÉNÉTEAU emploie « pérenne« , je pense qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils disent. Parler de « rapidement » quand on est élu depuis deux ans, c’est admettre qu’on n’a jamais eu aucune vision à long terme.


La majorité municipale a donc pris ses responsabilités en votant une hausse d’impôts : + 3,86 pts sur la taxe foncière et la baisse de l’abattement générale à la base de la taxe d’habitation de 6 pts.

Ce n’est pas de la responsabilité que d’aller au plus simple : augmenter les impôts tout comme fermer des services et licencier représente une solution de facilité qui laisse dans l’impasse. C’est du travail de bourrin qui est trop fatigué pour une solution de grande ampleur.


Ces décisions permettront à la ville de sortir du cercle vicieux des baisses des dotations et de retrouver un niveau d’épargne lui permettant durablement de porter les investissements d’avenir.

Ici, MEHLHORN avoue donc procéder à toutes ces augmentations non pas pour équilibrer son budget et échapper à la tutelle préfectorale mais bien pour épargner, ce qu’on appelle aussi constituer une cagnotte. Sauf que comme il n’a aucun investissement d’avenir viable…


Mesurant pleinement le poids des efforts ainsi demandés aux Saviniens, les élus de la majorité travailleront sans relâche les 4 prochaines années pour moderniser notre ville qui a trop longtemps attendu !

Enfin, MEHLHORN avoue qu’ils ne travaillaient pas sans relâche jusque là, et donc que pendant deux ans, ils n’ont pas modernisé la Ville. Il oublie encore qu’il est élu depuis 21 ans et que c’est aussi sa faute si Savigny n’a pas été modernisé pendant ce temps.


C’est génial, Facebook, car cela permet à MEHLHORN de dire publiquement et sans filtres les bêtises qu’on aurait formulé autrement avec un service Communication et qui aurait parues pour intelligentes voire savantes. Bref, du grand MEHLHORN pareil à lui-même mais qui a au moins la franchise d’annoncer qu’ils vont (peut-être) enfin se mettre au travail, après deux ans à ne rien faire sinon dégrader la Ville, car à quoi ont servi les coupes de 2015 ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s