Les conséquences de la crue centennale à Savigny-sur-Orge

© Infographie France TV info

Les exercices préparatoires à la crue centennale (Sequena 2016) ont été réalisés concomitamment à la procédure de révision du Plan local d’urbanisme de Savigny-sur-Orge (PLU). Or, concrètement, dans le cas du scénario le plus catastrophique, nous faisons effectivement une bêtise de massifier l’habitat trop au Sud de Savigny.

Alors si le PPRI (Plan de prévention aux risques d’inondations) se veut plutôt rassurant quant à la situation de Savigny par rapport à l’Orge et à l’Yvette, rappelons nous plutôt du bon sens de nos lointains ancêtres qui ne construisaient pas trop près des rivières. Une des raisons, valable aujourd’hui plus que jamais, s’appelle l’humidité qui fragilise sinon abime les structures.

La rue de Morsang tout comme le quartier des Prés-saint-Martin font partie des lieux menacés si l’on s’arrête à cette carte. Il suffit pourtant de remonter à novembre 2000 pour se rappeler du désordre qui avait été causé par deux jours de crue. Ne parlons pas plus des inondations des années 1970 qui avaient bloqué l’école Kennedy plusieurs semaines.

Alors concrètement, que peut-on faire sinon demander aux syndicats intercommunaux d’anticiper de tels mouvements ? Et nous voyons bien que le système actuel est faillible puisqu’il suffit que de fortes pluies adviennent à un changement de saison, au moment où les écluses sont fermées pour équilibrer le cours des fleuves pour que… SPLOUSH !

Je pense qu’il vaut mieux prévenir que guérir. L’humidité a une odeur, l’humidité a un coût. Je constate à Savigny comme ailleurs que les personnes les plus proches des zones humides ne sont pas les plus riches (même si c’est partiellement faussé à cause de la proximité de la gare). Arrêtons de bâtir plus dans ces zones et préservons plus des zones écologiques responsables.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les conséquences de la crue centennale à Savigny-sur-Orge »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Signalons au passage la qualité du travail accompli par le Syndicat de la Vallée de l’Orge http://syndicatdelorge.fr/ sur l’aménagement de l’Orge et de ses rives. Il s’agit un des rares exemples où la relation institution-associations et citoyens fonctionne fort bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s