Un an après, quel bilan pour les conseillers départementaux VERMILLET et MEHLHORN ?

Le 29 mars 2015, Brigitte VERMILLET et Éric MEHLHORN triomphaient allègrement de leurs adversaires FN lors du second tour des élections départementales sur le canton de Savigny-sur-Orge (Essonne). Un an après, où en sont-ils ? Qu’ont-ils accompli ? Quels sont leurs projets ? Quelles difficultés s’élèvent devant eux ?

Nous utiliserons comme base d’analyse les documents de campagne des candidats VERMILLET et MEHLHORN, ainsi que les informations diffusées dans les différents « Mag de l’Essonne« , renommés depuis « Essonne, l’actualité de notre département« . Pour rappel, ils sont membres de la majorité départementale et tous les deux vice-présidents du Conseil départemental.


Des perspectives peu reluisantes

Nous devons comprendre que les marges de manœuvre de nos Conseillers départementaux sont assez limitées du fait de la situation budgétaire actuelle. Toutefois, au regard des sommes obtenues par d’autres Conseillers départementaux de la majorité pour leurs cantons (Viry par exemple), force est de constater que nos élus n’ont pas été des plus batailleurs.


Des vice-présidents moyennement actifs

Si leurs délégations ne sont pas exceptionnelles (patrimoine départemental et développement durable/environnement), les ordres du jour indiquent au moins qu’ils préparent des rapports (VERMILLET plus que MEHLHORN). Sur un aspect Communication, ils ne sont pas souvent mis en avant dans les déplacements du président du Conseil départemental.


Un bilan haut en couleurs

Nous remarquons grâce au code couleur qu’en réalité, seuls les projets concernant tout le Département ou alors déjà initiées sur notre canton après des années de travail sont en cours. La très grosse majorité des promesses locales pour notre canton ne sont pas respectées, et ne pourront à mon avis pas l’être réellement à cause de la situation financière.

  • En rouge, ce qui est bloqué ou n’est pas respecté
  • En vert, ce qui a été mis en place ou est en bonne voie d’avancement
  • En gras, ce qui est en cours, mais n’est pas du fait des conseillers actuels
  • En bleu, ce que j’ignore

SOCIAL

Instaurer plus de justice dans l’attribution des aides départementales

Accompagner les bénéficiaires du RSA

Maitriser les dépenses des MDS et des CCAS

Mettre fin à la création de maisons de retraite à 60 € par jour

Renforcer la simplification des dossiers relatifs au handicap

Accompagner les plus fragiles avec équité

Créer une cellule anti-fraude au RSA

Évaluer les partenariats avec les acteurs sociaux

Simplifier des procédures administratives

Soutenir les projets locaux

(Étonnamment, le programme critiquait la gestion de la gauche dans sa gestion de l’enfance et de la jeunesse, notamment de la question des crèches mais ne proposait rien de concret pour ces thèmes).

FINANCES/ÉCONOMIE

Réduire les dépenses de fonctionnement de 50 millions d’euros

Évaluer les politiques départementales

Réaliser des économies sensibles sur les dépenses de fonctionnement

Maîtriser l’endettement

Engager un plan de désendettement

Systématiser l’évaluation des politiques publiques

Réduire les dépenses en luttant contre les gaspillages

Stopper immédiatement les dépenses qui ne profitent pas à l’Essonne et aux Essonniens

Établir la création/préservation d’emplois comme critère d’évaluation des actions

Revaloriser la politique d’aide aux territoires

Finaliser la requalification de la zone d’activités Savigny/Morangis

CADRE DE VIE

Accélérer le développement de la fibre optique

Accélérer du déploiement de la fibre optique spécialement sur Wissous

Finaliser le mur anti-bruit de l’A6

Réaliser les travaux d’extension du foyer Joie de Créer

Prévenir la délinquance

 TRANSPORTS/DÉPLACEMENTS

Renforcer les interconnexions du canton

Accélérer la liaison entre RN7 et D118 pour qu’elle soir accomplie avant 2020

Étudier la création d’un arrêt de la ligne 18 à Wissous

Étendre la ligne 492 entre le tram-train et le T7

Étudier la faisabilité d’une gare métro des lignes 14 et 18 à Morangis

Refuser l’augmentation des coûts des transports scolaires

Donner la priorité à la modernisation des transports

COLLÈGES

Créer un dépose-minute au collège Michel-Vignaud

Assurer la sécurité dans les collèges

Développer la vidéoprotection aux abords des collèges

Mettre en œuvre une prévention spécialisée à Savigny

Étudier la création d’un collège à Wissous

DIVERS

Rendre compte de l’action en réunion publique trois fois par an dans chaque commune

Ne pas voter de délibérations allant contre l’intérêt des habitants du territoire

Refuser les groupes de pression

Respecter des procédures sans exceptions

Tenir les engagements pris devant les Essonniens


Comme on dit « peuvent mieux faire« . Heureusement qu’il y a le parti derrière les décisions qui concernent tout le Département, parce que quand je regarde l’implication personnelle d’Éric MEHLHORN pour faire bouger les choses pour Savigny, je me dis que ce n’est pas gagné alors que Monsieur a ses entrées partout, du fait de son parti et de ses 4 mandats…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un an après, quel bilan pour les conseillers départementaux VERMILLET et MEHLHORN ? »

  1. jeanpaul de la mata

    Projets ?

    Ben, ils sont loin de se marier, la preuve :

    – Quand tout va bien c’est Mervermilhlorn !

    – Quand tout va mal c’est Verminablhlorn !

    C’est donc impossible de tirer quoi que ce soit là dedans, c’est évident….Kapout les Projets…Amen !

    6000 ?

    Et tu crois ce genre de connerie…y’a plein de prolos sans dents illettrés qui crèvent la dalle, qui couchent dehors, qui en bavent tous les jours, qui survivent comme la plupart des autres qui ont un petit boulot, sans se révolter tous ensemble contre les élus pour l’instant, qui arrivent à les canaliser en leur filant un peu de fric, les soigner gratuitement, empêchant les maladies infectieuses de se répandre un peu partout et avec de la chance de trouver un truc pour pioncer, etc…etc…etc…ET CES GENS LA NE FERAIENT PAS L EFFORT D ALLER SE SERVIR dis-donc !

    Difficultés ?

    Ca n’existe pas ces trucs quand t’es un élu….ce sont les prolos qui les ont par contre, un cas d’école,bordel de bordel….REVIENS SUR TERRE cher curé adoré !

    Accomplir ?

    Bof, qu’ils réalisent des trucs ou pas, que se soit bien ou pas, humanitaire et social ou pas, etc…etc…etc….les électeurs prolos sans dents illettrés ne sont jamais content et même si tu t’appelles Mère Térésa ou l’Abbé Pierre et que tu es candidat dans un bled ou dans un pays ton élection sera loin d’être évidente….TROP CONS LES SANS DENTS.

    Répondre
  2. Jean-Marie CORBIN

    Selon Brigitte Vermillet, une tentative de prise de contact a été entreprise avec tous les bénéficiaires du RSA de l’Essonne. 6000 d’entre eux n’aurait pas donné de réponse et risquent de voir leurs allocations interrompues s’ils ne se manifestent pas rapidement. note : 6000 x 500 €/mois x 12 = 36 M€ À suivre …

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s