Coup de gueule contre la pastorale des pots et des repas

Je suis accompagnateur du catéchuménat donc j’accompagne des adultes dans leur cheminement vers le baptême (et les deux autres « sacrements de l’initiation » que sont la confirmation et l’eucharistie). Je pousse ici un coup de gueule car je déteste cette pratique dans l’Église de faire des repas pour éviter de parler des choses qui peuvent fâcher au prétexte qu’on met en lien les gens et leur permet de se rencontrer…

Je garde un mauvais souvenir de mon passage en équipe animatrice devenue une chambre d’enregistrement pour donner une légitimité populaire aux idées des prêtres. Moyen en quoi, le jour où il n’y aura plus de prêtres, les chrétiens n’arrêteront plus de pleurnicher qu’il n’y a plus de prêtre et ne se prendront pas en main, comme voulait le permettre à l’origine l’idée d’équipe animatrice voulue dans le Courage de l’Avenir (1983), par Mgr HERBULOT.


Bonjour,

Pour ma part, je ne participerai pas au repas de l’équipe animatrice (EA) pour les accompagnateurs du catéchuménat, dont je remercie l’EA de l’invitation.

Depuis plusieurs mois, l’équipe du catéchuménat fait part aux prêtres et à l’EA de ses difficultés à se renouveler en trouvant de nouveaux accompagnateurs, à avoir l’appui régulier d’un prêtre tant dans ses réunions préparatoires que pour que les catéchumènes puissent en voir un autrement qu’à la messe.

Alors soit ces demandes ne sont pas entendues soit l’EA ne veut pas prendre conscience de la priorité de la mission d’évangélisation que nous vivons. Nous sommes pourtant l’un des premiers visages d’Église que voient ceux qui sont appelés par le Christ et je trouve que nous n’avons pas toujours bonne figure quand nous avons un accompagnateur pour deux ou trois catéchumènes.

La pastorale des pots et des repas a ses limites. J’invite d’abord l’EA à venir voir en conditions réelles ce que l’on vit dans cette mission avant qu’elle ne nous invite pour nous permettre de passer un temps certes sympa mais au travers duquel personne ne prendra plus conscience des besoins réels qui existent.

Je vois comment vivent les autres secteurs essonniens et que là où les prêtres et les EA s’impliquent plus, les accompagnateurs et les catéchumènes s’en réjouissent. Je regrette que notre vocation missionnaire ne soit pas plus mise en avant en cette année jubilaire. Je pense qu’il ne suffit pas de dire qu’il y a des besoins mais qu’il faut expliquer où et pourquoi certains besoins sont prioritaires.

Bien fraternellement.

Olivier

P.-S. : Ces propos n’engagent que moi.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Coup de gueule contre la pastorale des pots et des repas »

  1. de la mata jeanpaul

    Mon Olivier, mon père, on s’abandonne à toi
    Quoi que tu fasses nous te remercions
    En tes mains nous mettons notre esprit

    Qu’allons nous devenir sans toi ?

    Nous avions fait tant de projets familiaux, communautaire, personnels,humanitaires, décalés,etc…

    Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière
    Ne nous abandonne pas, ne te retires pas au fond de ta maison

    Que le Seigneur soit notre force dans sa réalisation…amen !

    Répondre
  2. de la mata jeanpaul

    Quelle terrible déception cher Curé, tu vas faire de la peine à Dieu et à la Sainte Vierge qui veille sur toi depuis que tu es tombé dans le nirvana du plaisir et malheureusement du dégoût parfois de la fange politique….Un vrai homme se doit d’aller les voir avant qu’ils commencent leur gentil repas et leur cracher : y’a ça, puis ça, etc…je vous remercie de m’avoir invité, salut les potes et bonne chance à vous pour la suite ….amen !

    Quand on s’investi bénévolement et qu’on en a marre….on n’écrit pas une lettre, ça c’est pour quelques jours après, quand on a bien réfléchi…vous me décevez votre Grâce !

    Les mauvaises langues, les pervers de mon genre pensent même que t’attendais ça, que tu l’espérais….pour t’en débarrasser, te permettant de gagner du temps en vu de 2017….QUEL GACHIS BORDEL DE BORDEL….Tu m’inquiétes !

    Répondre
  3. Jean-Marie CORBIN

    Bah bah bah … Les pratiquants devraient revisionner les cassettes vidéos des baptêmes de leurs proches. Que dit donc Monsieur le Curé ? « Je te fais prophète, prêtre et roi ». Eh bien allons-y et passons-nous de leur services et faites donc le nous mêmes ! Dans mon Église à moi, tout le monde peut prendre la parole (sauf les colleurs d’affiche vulgaires). Les femmes sont notamment vivement encouragées à prendre la parole. Pour en avoir un peu discuté avec certaines, je crois qu’elles ont des choses bien plus intéressantes à nous raconter que certaines homélies soporifiques rédigées au kilomètre avec un Pipomatic(tm) et lues par nombre de curés manifestement incompétents sur le plan de la connaissance de l’Humain.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s