Témoin impuissant d’une agression dans un RER C

Ce soir, je me sens lâche et minable de ne pas avoir réagi comme j’aurais espéré en pareille circonstance. À 16 h 50, ce mercredi 27 janvier 2016, j’ai été témoin d’une agression violente d’un jeune à qui un autre voulait tirer son portable. Et comme le premier avait déjà résisté et même fui pour venir se réfugier dans le wagon où j’étais, l’agresseur s’est défoulé avec une violence qui m’a fait peur et a limité mon intervention.

Il est 16 h 36 ce mercredi lorsque je monte en gare de Savigny dans le premier wagon (de tête) d’un train CIME qui doit me conduire à Massy pour du boulot. Je pénètre par la porte la plus éloignée de la cabine du conducteur et je vais m’asseoir sur le strapontin isolé du haut qui donne vue sur l’escalier et le couloir menant au deuxième wagon. Je sors mon portable et commence à faire un peu de ménage dans mes SMS.

À 16 h 42, la porte séparant mon compartiment du deuxième wagon s’ouvre et un Rrom commence à faire le tour des trois passagers présents dans la rame. D’habitude, ils laissent leurs cartes et n’embêtent pas les voyageurs. Mais là, le type reste debout et attend une réponse de ma part de manière insistante (genre la mendicité agressive que SARKOZY a voulu faire interdire et pour laquelle tout le monde s’est foutu de sa gueule ne comprenant pas ce terme – ben si, un mendiant peut t’agresser verbalement…).

Je suis en train de conversationner par SMS et le Rrom me dérange. Un œil furtif vers sa carte orange vif et la lecture des premiers mots « J’ai quatre enfants » me fait pousser un « NON » assez agressif, ce qui ne me ressemble pas d’habitude où je refuse poliment de donner prétextant hypocritement ne pas avoir d’argent sur moi. Le type part en disant un hypocrite « merci » comme s’il faisait semblant de comprendre que je refuse de cautionner un type qui n’a pas de boulot et qui ne fait rien d’autre pour en trouver. Il repart et la porte re-claque.

Vers 16 h 46, c’est un jeune homme qui pénètre, claque la porte et court se réfugier à l’avant du train. J’imagine alors que c’est un gars qui veut faire une blague à ses potes et se cacher. Il reste deux minutes sans bruit. Mais à 16 h 48, c’est un autre jeune, qui ressemble physiquement à un Maghrébin pas très grand, bonnet noir visé sur la tête, survêtement et parapluie noir en main, qui pénètre dans le wagon et fait encore claquer la porte. Il est assez calme mais marche d’un bon pas et descend vers le bas du wagon. Je me demande pourquoi cette porte n’est pas fermée…

Quinze secondes plus tard, c’est le premier jeune, un blondinet de 17/18 ans qui trace sa route en passant par le haut du wagon, redescend et qui va se cacher dans l’entrebâillement des portes en diagonale à moi qui suis en haut et donc le voit. Tout à coup, l’agresseur surgit et commence à lui parler violemment sans que je ne distingue rien. Dispute d’ados, je pense. Et l’agresseur entraine sa victime contre la porte qui se situe en face.

Là, il commence à le frapper avec violence. Je me demande si je dois intervenir. Je me dis qu’avec mon mètre 75 et mes 53 kilos, je ne pourrais rien faire physiquement. Alors j’espère que le jeune blond peut résister, tenir face à l’autre, parer ses coups. J’entends deux coups (poings ou pieds ?). Sur le coup, je me dis, en voyant l’agresseur : « Encore un Arabe« . Alors l’agressé crie « Aidez-moi, À l’aide. Aidez-moi« . Je pense comme un connard égoïste : Heureusement que je ne suis pas à sa place. Mais qu’est-ce que je fais ?

Il faut que quelqu’un intervienne (y a qu’à faut qu’on). Sur le coup, je crie «  » espérant faire intervenir les autres personnes présentes. En réalité, ce «  » qui se veut être de l’autorité est l’attitude que j’utilise face aux jeunes des cités de l’Essonne que je peux fréquenter au Secours catholique. Mais ils ont 10 ans, sont plus petits que moi et savent qu’à la première connerie, le Secours ne les emmènera plus en sortie. Mais là, l’agresseur continue de frapper.

Je me demande « dois-je faire le 31-17 ? ». Mais je sens bien que cela ne servira à rien et qu’il y aura un nouveau coup entre chaque touche pressé. J’ai aussi peur qu’on me vole mon portable et ma carte sim avec tous mes contacts. Je me tourne et un autre passager regarde vers la scène sans bouger. Alors je prends mes affaires et dans un temps qui me paraît infiniment long, je vais à grandes enjambées de l’autre côté du compartiment vers la cabine du conducteur. Je ne cours pas car comme si j’avais affaire à un chien, j’ai peur que cela excite l’autre…

Arrivé devant la cabine du conducteur, je me dirige vers le signal d’alarme. Mais j’attends deux secondes avant de le tirer et je sens que mon mouvement est ralenti, comme si j’allais franchir un interdit en tirant le signal d’alarme. Je mets beaucoup de force pour tirer la poignée comme si j’allais klaxonner dans une locomotive à vapeur. En fait, le signal descend facilement et d’à peine dix centimètres. Mais arrivant en gare de Longjumeau, le train finit sa course, dans un moment qui me paraît être une éternité. Je n’entends plus les bruits du combat.

Juste après que j’ai tiré le signal d’alarme, je suis rejoint par les deux autres passagers dont un qui se met à tambouriner à la porte du conducteur. Alors je fais de même et évidemment, le conducteur n’ouvre pas. Dès que le train s’arrête, je sors par la première porte et court taper à la vitre du conducteur en lui signalant l’agression. Il commence par me demander si c’est moi qui ait tiré le signal d’alarme, comme si j’étais en faute. La victime court alors dans le train et arrive au niveau de la porte par laquelle je suis sorti mais il reste dedans.

Le jeune a le visage en sang qui sort de sa bouche et de son nez. Quelques secondes plus tard, la porte s’ouvre et l’autre connard d’agresseur sort d’un pas naturel. Il tient son parapluie au niveau de sa taille. Il s’en va comme si de rien n’était. Le conducteur demande si la victime est là et qu’elle le rejoigne. Je vais transmettre le message et je dis à ce jeune d’une manière conne et en plus ridicule et certainement hypocrite ou très sincère « Je suis désolé de ne pas avoir pu vous aider plus. » Il me répond d’un geste que j’interprète comme compréhensif.

Il explique alors que l’autre a commencé par lui montrer son portable, et que comme l’autre n’a pas voulu, alors il l’a menacé. Et puis l’histoire qu’on connaît. Le train reste en gare six minutes puis repart. Sur le coup, je me sens imbécile vis-à-vis de la victime. Je prépare une carte avec mes coordonnées pour servir de témoin et je la donne au conducteur dès lors qu’on arrive en gare de Massy-Palaiseau. Mais à Massy, des agents ferroviaires (qui ressemblent à des contrôleurs mais pas à des agents de sûreté) se dirigent en tête et me font limite une réflexion que qu’est-ce que je vais emmerder le conducteur.

Depuis, je philosophe pour savoir ce que j’aurais dû et pu faire. En même temps, je me dis que j’ai été rationnel et en même temps que j’ai été super-lâche, que j’aurais dû essayer d’aller me battre pour défendre ce jeune. Mais aussi que je n’aurais pu que me blesser car je n’ai aucune force. Je me dis que PÉCRESSE ou SAINT-JUST peuvent dire ce qu’ils veulent, s’il n’y a pas un policier dans chaque wagon, alors cela peut toujours arriver. Et que dans ce cas là, mieux vaut ne pas y être. Mais qu’est-ce que j’aurais pensé si j’avais été à la place de ce garçon ?

Je me dis qu’une connaissance du FN qui m’a proposé de m’initier au « krav maga » (discipline d’auto-défense basée sur les réflexes et la vitesse) a peut-être raison. Je me dis plein d’autre chose, sinon que j’aurais aimé que les autres passagers (pas plus robustes que moi) fassent bloc avec moi, qu’on en fasse autant pour moi en pareil cas voire plus, et que je ne comprends pas pourquoi j’ai manqué de courage à ce point… Au fait, le 31-17, ça sert à rien. C’est trop long et pas assez discret pour intervenir…

Publicités

15 réflexions au sujet de « Témoin impuissant d’une agression dans un RER C »

  1. Ping : Sur la réactivité du 31177, le numéro d’urgence SMS de la SNCF | Le Savinien libéré

  2. de la mata jeanpaul

    Cher Monsieur Corbin vous vous êtes encore amélioré, félicitation vous n avez employé qu une seule insulte. ..Ainsi donc au judo ils vous apprennent à se la faire mettre quand y a un gus qui vous menace d une arme, autrement dit il peut faire de vous ce qu il veut alors, un vrai esclave, une boni chez, etc…Ça explique qu il y ait tant de bipèdes chez nous qui font dans leur froc quand ils sont témoins d agressions et autres saloperies du même genre deci dela ! LE JUDO PREMIER SPORT EN TERMES DE LICENCIÉ dites-donc, ça c est un scoop bordel de bordel !

    Faites du foot soldat Corbin vous apprendrez à défendre la petite vieille du coin si elle se fait agresser sur votre chemin. ..Même s ils sont plusieurs ! D autre part mon cher et adoré Oscar Mer
    met donne des cours de combat DE RUE, nouveau sport à la mode :  » Si ça vous dit ?  »

    Pour vous donner du courage je prierais pour vous. …Va en paix mon fils…amen !

    Répondre
    1. Jean-Marie CORBIN

      Raté : Pour le nombre de licenciés c’est le foot qui est en premier, notre jeunesse vénale est sans doute séduite par le charisme et les revenus de ce cher Zlatan. Car ce n’est pas avec ta vulgarité que tu vas recruter.

      Pour ce qui est des consignes en cas d’agression, de tes conseils, j’en ai rien à cirer. À propos de Ludo qui s’est fait braquer sa Béhème sur le parking du Gymnase Douillet, Stéphane notre prof, il nous a dit « quand tu as un flingue sous le nez, tu remets les clefs ».

      Il y en a un dans notre club, qui aurait pu tirer de ce mauvais pas ce garçon qui s’est fait agresser dans ce train, Will, un ancien para qui est parti plusieurs fois en opex. Aujourd’hui, Will est armé. Ça ne me dérange pas que Will soit armé car il a le mental pour ça et qu’il est payé pour protéger les gens. Car il est policier municipal à Longjumeau. Ça tombe bien, lui et ses collègues, ils auraient pu cueillir l’agresseur à sa descente du train. Sauf que pas de chance, Will n’était pas là au bon endroit au bon moment. Il était peut-être sur une autre intervention, il était peut-être de repos, va savoir. Il n’y a que dans les séries TV US qu’il y a que des happy ends.

      Quant à Oscar, il veut agresser les gens pour le plaisir, tiens donc ! Il faudra déjà qu’il apparaisse sous sa véritable identité. Manifestement, il n’a pas beaucoup de courage de ce coté là ! Mythomane ?

      Répondre
      1. de la mata jeanpaul

        Cher Monsieur Corbin votre pote Et en plus cher Monsieur Corbin vous n’avez pas pigé l’ironie sur les licenciés de judo !..Cela voulait dire  » tout simplement  » ,que la plupart des Français qui n’interviennent pas très souvent pour défendre leurs prochains ( les fonctionnaires de police le crachent depuis toujours, vous l’ignoriez ? ) lors d’agressions et autres trucs qui chauffent, préférant vite se casser, étaient forcément comme vous cher Monsieur Corbin,  » des judokas, ceinture JAUNE  » …capiche ?

        Je vous adore vraiment car vous pigez vite…en cela si vous espérez être un élu en 2020 il sera nécessaire de réfléchir avant de vous lancer car ça la foutra mal quand même…quand même,  » mince  » quand même

        Répondre
      2. de la mata jeanpaul

        Non pas du tout cher curé , t’es pas lâche et minable cher Olivier…t’es un serviteur de Dieu qui ignore la méchanceté, le vol, la bagarre et les agressions et faits divers des fils de Dieu, donc on te pardonne d’avance cher ami !

        Cher Monsieur Corbin votre pote n ‘a pas le droit de se balader armé en dehors de ses heures de service et comme il fait du judo il aurait lui aussi donné ses clefs, d’autre part qui agresse les gardiens de la paix de nos jours…point à la ligne !

        Et en plus cher Monsieur Corbin vous n’avez pas pigé l’ironie sur les licenciés de judo !..Cela voulait dire  » tout simplement  » ,que la plupart des Français qui n’interviennent pas très souvent pour défendre leurs prochains ( les fonctionnaires de police le crachent depuis toujours, vous l’ignoriez ? ) lors d’agressions et autres trucs qui chauffent, préférant vite se casser, étaient forcément comme vous cher Monsieur Corbin,  » des judokas, ceinture JAUNE  » …donc des dizaines de millions de bipèdes…capiche ?

        Je vous adore vraiment car vous pigez vite…en cela si vous espérez être un élu en 2020 il sera nécessaire de réfléchir avant de vous lancer car ça la foutra mal quand même…quand même,  » mince  » quand même !

        Humilité, courage, franchise cher Olivier Vagneux…Qui oserait mettre ses états d’âme aussi négatifs sur le net aujourd’hui dans le monde politique de nos élus ?
        – Personne, un cas d’école !

        Vivement 2020 MONSIEUR LE MAIRE…vous le méritez !

        Répondre
        1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

          Jean-Paul, merci stp d’arrêter de régler tes comptes avec JMC sur mon blog. Tu dis « vivement 2020 » mais tu te doutes que si je passe, JMC aura un poste d’adjoint et sera plutôt bien placé dans la hiérarchie municipale, puisqu’il est un des rares Saviniens à pratiquer mon idéal citoyen.

          Répondre
          1. Jean-Marie CORBIN

            « de la mata jeanpaul » dis tout et maintenant son contraire au motif de l’ironie. Plus ça va, pire c’est. À part perdre ton temps à en faire perdre aux autres, qu’y-a-t-il de plus intéressant dans la vie de « de la mata jeanpaul » ?

            Répondre
              1. Jean-Marie CORBIN

                Non mais tu as lu ce qui nous mets dans la gueule à chaque fois ? Même s’il n’épargne personne (à part peut-être Mehlhorn) dans ses dénigrements (ce qui finit par le discréditer complètement), je m’estime assez privilégié par ses attaques.

                Répondre
                1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

                  C’est bien pour cela que vous arrêtez tous les deux et que je veux plus lire aucune référence à l’autre de la part des deux. Sinon, je censure. Je t’ai laissé le mot de la fin.

                  Répondre
                  1. de la mata jeanpaul

                    Cher Curé Adoré ne vous inquiétez pas pour 2020 car vous serez élu, mais POUR CELA il faut vous positionner sur une liste, de Droite si possible, ou de gauche genre le Front ou même pire allez lécher les fesses des Socialistes Exemplaires?

                     » SINON VOUS ETES EXTERMINE AVANT MEME DE COMMENCER « …sur et certain,votre liste n’arrivera pas à vous envoyer aux nues de votre bled, hélas !

                    Vous serez donc tout seul à Savigny qui intéressera les différents partis politiques, car parmi les bipèdes qui vomissent sur les élus, vous êtes le seul valable, de part votre culture politique et votre aura…les autres de votre bande n’intéressant personne, trop sans dents illettrés, hélas !

                    Depuis que t’as parlé de ce fait divers cher olivier, je ne prends plus le train…j’attends que le service de sécurité de ma chère Valérie se mette en place…vivement que je sorte de ma baraque, j’en peux plus !

                    Répondre
  3. de la mata jeanpaul

    Arabe dis-tu cher Curé adoré ?

    Je suppose que tu voulais dire Français comme toi mais d origine maghrébine, n est ce pas cher Témoin ?

    Effectivement 53 kg c est juste pour se frotter à un voyou. ..Quel dommage si à ta place il y avait eu ton pote Corbin ceinture jaune, Il en aurait fait une bouchée de ce colosse…bien qu il soit aussi petit que toi et qu il n est pas habitué chaque weekend à se foutre sur la gueule comme nous les footeux. ..Hé he !

    Et dire qu on boit un coup après alors que certains d entre nous des 2 équipes en général ont des yeux au beurre noir et le pif à moitié foutu…La force de l habitude qu est ce que tu veux on aime ça la bagarre !

    Ainsi donc t as le courage d écrire ton truc mais moins d intervenir. ..hum, hum, ça va faire JASER ton truc. ..Et même méchamment car ils ne vont pas te louper dans ton bled tes élus adorés. …ou , la,la,la,la,la, mon pauvre ami !

    A ta place je me serais évanoui c est sur !
    Quel courage quand même. ..quand même , »mince quand même !

    [Propos censurés]

    Répondre
  4. Jean-Marie CORBIN

    Et si l’agresseur, il a un gun et pas toi, tu fais quoi ? Ben rien !
    Vidéosurveillance ? Quand ça fonctionne et qu’on identifie, on arrête et puis après ? Elle fait quoi la justice ? Ses magistrats syndiqués continuent-ils à mettre à jour leur mur des cons ?
    Tu vois le FN, il y en a plein qui vomissent dessus. Mais le FN à défaut d’avoir les solutions, il lui arrive de temps en temps de poser, sans complexe, les vraies questions qui dérangent … Et rien que pour ça, eh bien les électeurs, ils votent pour eux.

    Répondre
    1. de la mata jeanpaul

      Ben s il a une arme Monsieur le Soldat Corbin on fonce dedans quand même. …Car de toute façon on se fait niquer si on ne bouge pas !

      Bordel de bordel de merde. ..Mais ils vous apprennent quoi au judo ?

      Répondre
      1. Jean-Marie CORBIN

        Qu’est ce qu’on apprend au judo ? Justement, le contraire de ce que tu viens de dire. Plus ça va, plus je pense que tu es un authentique crétin !

        Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s