Savigny-sur-Orge n’accueillera pas de migrants syriens, dixit son maire Éric MEHLHORN

Plusieurs Saviniens me demandent si Savigny-sur-Orge a prévu d’accueillir des migrants syriens ou irakiens fuyant le péril islamiste. La réponse est NON par la volonté politique d’Éric MEHLHORN qui refuse de soumettre la question à son Conseil municipal et préfère répondre seul. Je vous invite simplement à comparer la réponse mehlhornienne avec la motion votée la veille du Conseil savinien à Juvisy-sur-Orge.

Ainsi parce qu’il n’y aurait pas de logement communal disponible (allons donc voir à Grand-Vaux) ni de traçabilité des dépenses que cela occasionnerait (un comble pour MEHLHORN qui se fout de la gueule du monde en votant à tour de bras des projets dont il ignore le coût et dont il ne demande même pas d’estimations), il n’y aura RIEN ! Car à Savigny, c’est tout ou rien :  l’absolu (l’idéologie, le dogmatisme) le plus complet.


Éric MEHLHORN répondait, lors du Conseil municipal du 23 septembre 2015, à une question de la conseillère Lydia BERNET (PS) sur la possibilité d’accueil de migrants sur le « territoire communal« . Comme toujours, c’est le parler creux qui domine cette réponse avec une première moitié de réponse hors sujet. Puis vient l’émotion. Enfin, une seconde partie de réponse pour tenter de justifier le refus qui ne répond que partiellement à la question.

Vous noterez que M. MEHLHORN a refusé de lire la question de Mme BERNET pour pouvoir malhonnêtement la raccourcir et l’axer sur la thématique du Logement. Faisant cela, il adaptait la question à la réponse préparée qu’on lui avait écrite, ce qui prouve l’étroitesse intellectuelle de celui qui tient les propos… Tout cela pour ne pas dire franchement qu’il est contre ; ce qui est une opinion respectable si elle la sienne, médiocre si c’est celle de son parti.


La migration des populations irakiennes et syriennes frappées par les conflits se traduit par une forte mise à l’épreuve des politiques publiques européennes d’accueil. Pour répondre à cette crise internationale aux répercussions humanitaires, économiques et sociales, les états membres de l’Union européenne se sont engagés à accueillir 124 000 migrants se trouvant en situation de demander asile. Alors que la question du mode de répartition des populations accueillies selon des quotas fixés pour chaque pays était porté au débat, le président HOLLANDE a précisé ses intentions et a annoncé l’accueil de 24000 nouveaux migrants en deux ans.

Survenant dans un contexte de forte tension sur le fonctionnement des centres d’accueil pour demandeurs d’asile, présentant 25 000 places soit 65 000 dossiers inscrits chaque année, ces orientations ne sauraient pour autant être mises en œuvre sans réformer l’accueil et l’insertion des demandeurs d’asile.

En l’absence de mesures d’accueil fortes, pérennes et territorialisées portant sur des questions de sécurité publique et d’insertion des populations accueillies, de moyens humains et de structure, les risques de fragilisation des équilibres sociaux des territoires sont avérés.

Si au même titre que de nombreux concitoyens, j’ai été à titre personnel touché par le destin et le courage de ces populations fuyant la barbarie, j’observe que les circonstances locales ne sont pas pour autant réunies pour engager l’avis de Savigny dans le dispositif d’appel à candidatures porté par le Gouvernement.

Madame la conseillère municipale, vous comme moi, vous connaissez les difficultés rencontrées par les Saviniens pour l’accès au Logement. En 2014, la Ville de Savigny enregistrait 1083 demandes sur un contingent municipal pour 583 biens. Cette même année, les mouvements se sont consacrés sur 44 biens. La crise économique pèse sur les choix des Saviniens et limite le rapport résidentiel. Pour évoquer par ailleurs les éléments de contexte, qui n’échapperont pas à la vigilance de l’opposition municipale, la Ville reste confrontée à d’importants enjeux de réfection de son patrimoine et à des problématiques de disponibilité foncière, contraignant le développement de son urbanisation. La Ville ne dispose pas en l’état des opportunités foncières lui permettant d’apporter une réponse à la mesure de l’urgence sociale… (quelques mots inaudibles)

Enfin, si j’assume pleinement les orientations financières portées par la majorité municipale pour engager un redressement financier de la Ville, je ne minimise pas l’importance des efforts sollicités auprès de ses partenaires. À ce titre, je ne peux me résoudre à engager des dépenses nouvelles non compensées à l’euro près qui ne bénéficieraient pas directement au plus grand nombre de Saviniens.

Pour l’ensemble de ces raisons, je n’engagerai pas la Ville dans la démarche conduite par les villes solidaires.

Le public présent propose alors de loger les migrants à la Savinière.


Copie du texte de la motion adoptée par le Conseil municipal de Juvisy-sur-Orge

Séance du Conseil Municipal du 22 Septembre 2015

MOTION

CONSIDERANT que les conflits qui sévissent depuis plusieurs années en Irak et en Syrie ont entraîné de nombreux phénomènes migratoires qui se sont accentués ces derniers mois pour aboutir à une véritable crise des réfugiés, telle que nous la connaissons aujourd’hui,

CONSIDERANT que longtemps impuissante à parler d’une même voix, l’Europe s’apprête enfin à prendre des mesures communes et responsables en faveur des réfugiés et de la réforme du droit d’asile,

CONSIDERANT que la très grande détresse de ces familles réfugiées qui n’hésitent pas à prendre tous les risques pour leur vie et celle de leurs enfants en quittant leurs pays en guerre dans des conditions extrêmes mes suscite à juste titre l’indignation croissante de nos administrés qui s’organisent pour témoigner leur soutien aux réfugiés et leur volonté d’agir concrètement,

CONSIDERANT que face à l’ampleur de la crise et à l’urgence humanitaire, il est de notre responsabilité d’élus locaux de réagir et de permettre aux collectivités de jouer pleinement leur rôle aux côtés des associations d’aides aux réfugiés, des acteurs publics et privés dont le travail et l’engagement doivent être encouragés et salués. Notre responsabilité est de répondre présents et de mobiliser l’ensemble des acteurs,

CONSIDERANT que la France a toujours constitué une terre d’accueil pour les hommes, les femmes et les enfants qui cherchent à échapper aux crises et aux guerres qui secouent leurs pays d’origine,

CONSIDERANT qu’il nous semble urgent que chaque commune s’engage désormais sans délai, par une action coordonnée et responsable, en faveur de l’accueil de familles, sans distinction d’origine ou de religion et dans de bonnes conditions de logement et de scolarisation,

CONSIDERANT que comme l’ont annoncés le Président de la République François Hollande et la chancelière allemande, Angela Merkel, et dans le cadre de l’espace Schengen, la nouvelle politique européenne d’accueil des réfugiés doit désormais pouvoir trouver une traduction concrète dans la mobilisation des Maires Républicains quels que soient leurs convictions ou appartenances politiques,

CONSIDERANT que lors de la réunion des Maires du 12 septembre dernier, le Ministre de l’intérieur a détaillé les moyens pouvant être mis en œuvre par les villes pour faciliter l’accueil des réfugiés, qu’il s’agisse de recenser et encourager les initiatives locales permettant d’offrir un accompagnement complémentaire de celui organisé par l’État, de mettre à disposition des bâtiments pour créer des lieux d’hébergements, ou mettre à disposition des logements vacants pour l’accueil des bénéficiaires d’une protection accordée par la France.

Le Conseil Municipal, après avoir délibéré,

S’ENGAGE à hauteur des possibilités d’accueil et des moyens alloués par l’Etat dans le réseau des villes solidaires et à proposer des solutions d’hébergement pour les demandeurs d’asile, à les accompagner pour faciliter leur arrivée et leur intégration sur le territoire notamment par la scolarisation des enfants,

Dit que dans l’attente du retour de la paix et pour assurer des conditions de vie dignes aux réfugiés, il paraît indispensable que l’accueil pérenne ne se concentre pas dans une seule région et que chaque territoire y prenne sa part. Il appartient à l’État d’allouer les moyens nécessaires aux communes dans la durée mais aussi de soutenir les initiatives associatives et individuelles de solidarité qui sont réelles et qui existent.



Publicités

3 réflexions au sujet de « Savigny-sur-Orge n’accueillera pas de migrants syriens, dixit son maire Éric MEHLHORN »

  1. de la mata jeanpaul

    Considérant que Monsieur Corbin homme sensible et humaniste, à donner en exemple à tous les élus de la liste du maire du bled de Savigny Sur Orge et bénit par mon cher et adoré Curé Olivier Vagneux, l’archétype même du messager de Dieu et de la Sainte Vierge va accueillir des dizaines de Migrants et les loger à la MJC en prévoyant d’envoyer le surplus à la Savinière et dans sa cave, etc…, etc…, etc…il est tout à fait logique que les Saviniens électeurs de bon goût en élisant la liste sanctifiée de sa majesté Melhorn se foutent des migrants comme de l’an 40,…les sans dents illettrés estimant que la misère humaine éprouve du plaisir à lutter en compagnie de l’empereur bête noire des pesticides de notre département pour s’y faire une place…amen !

    Répondre
  2. Jean-Marie CORBIN

    Ces interventions ne sont pas opportunes ni l’une ni l’autre car elles s’attaquent aux effets et non pas aux causes. Ton article fait essentiellement du « Mehlhorn bashing » et y perd en crédibilité. En ce qui me concerne, j’ai un certain nombre de questions qui sont restées sans réponse après avoir lu les discours et les différents articles de presse de ces derniers mois.

    1. pourquoi aucun des pays de Ligue Arabe n’accueille pas de réfugiés ? 2. pourquoi les États Unis d’Amérique n’accueillent pas de réfugiés (ou si peu environ un plus d’un millier) ? 3. comment expliquer l’échec de la mise en place d’accueil de migrants basée sur le volontariat et géré par le site internet associatif singra.fr (environ 1000 places offertes) ? 4. comment se fait-il que dans un opinion publique divisée soit disant à 50% – 50 %, seulement 10 000 personnes ont défilé en faveur de l’accueil des migrants dans toute la France le 5 septembre 2015 ? 5. comment est financé l’accueil des migrants en France et en Europe ? 6. quelles compétences professionnelles ont les migrants en âge de travailler ? 7. comment les migrants ont-il financés leurs passeurs ? 8. Y-a-t-il toutes les catégories d’âge, de sexe, d’origine sociale chez les migrants arrivants sur notre sol ? Si ce n’est pas le cas, comment expliquer cette disparité ? 9. Pourquoi parmi les centaines de milliers de réfugiés, n’y a-t-il pas au moins un homme (ou une femme – on peut toujours rêver) providentiel au charisme et à la détermination semblables à celles du Général de Gaulle capable d’harranguer son peuple pour la reconquête démocratique de sa patrie ? 10. Est-ce qu’il y a des migrants en âge de combattre qui ont posé des candidatures pour entrer dans la Légion Étrangère et partir sous le drapeau de l’ONU, de l’Europe ou de la France pour la reconquête de la paix dans les pays en guerre civile ? 11. Est-il vrai que DAESH (ou l’EI) fait du commerce clandestin de pétrôle ? 12. Existe-il des états voyous soutiennent l’organisation DAESH (ou l’EI) ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s