Des documents sur la location de la Savinière de Savigny-sur-Orge

Nouvelle victoire pour les Saviniens qui pratiquent des testing citoyens et demandent des documents publics à Savigny-sur-Orge. Merci aux services municipaux de la Ville pour la diligence dont ils ont fait preuve, même si une fois n’est pas coutume tout n’est pas parfait (il manque l’appel d’offres et remise d’un projet pour un contrat signé).

Savigny possède depuis 1932 un centre de vacances en Vendée de 144 places sur un terrain de 3 hectares à 1 km de la mer : la Savinière. En 2009-2010, Savigny a dépensé 1,4 million € pour refaire les cuisines qui aujourd’hui permettraient de nourrir toutes les structures municipales de La-Tranche-sur-Mer, ville qui abrite le terrain.

Hypothèse de travail : le Maire de La-Tranche-sur-Mer (élu Les Républicains) trouve intéressant de reprendre le centre pour bénéficier de l’infrastructure des cuisines. Il proposerait donc au maire de Savigny de reprendre le centre à cette fin. Tout son intérêt sera d’avoir le lieu au prix le plus bas, de toute façon, seule la cuisine l’intéresserait…

Note instructive : la différence entre délibération et décision

Une décision est un document signé par le maire seul (on ne compte pas la personne qui lui montre où signer sur le parapheur, sinon l’éminence des Républicains qui lui tient le stylo pour dire quoi signer). Une délibération est un texte voté par le Conseil municipal en séance publique (sauf lorsque MEHLHORN décide de faire un huis-clos par peur du Peuple Français).

Voter le budget 2015 en totale méconnaissance de cause, en préférant la consigne de l’UMP à la conscience personnelle d’un Savinien sensible et censé est une délibération. Choisir de louer 30 000 m² à 1,66 € le m² l’année soit 0,14 € le m² tous les mois (personnellement, c’est 13 € le m² habitable dans mon quartier des Gâtines) est une décision.

La décision de location est-elle un abus de droit ? Je le pense.

La décision du maire est, dit-il justifiée, par la délibération 32/032. Pour moi, je considère que M. MEHLHORN commet un abus de pouvoir car la Savinière est un bien immobilier, qui certes va être réaffectée, mais nécessite une délibération du Conseil municipal qui n’a pas délégué cette compétence à MEHLHORN.

Je serai curieux de savoir ce qu’en pensent les préfets de l’Essonne et de Vendée et je compte bientôt leur demander. De toute façon, où a été la mise en concurrence ? Où est l’appel d’offres ?  Qu’est-ce qui dit que je ne suis pas intéressé pour louer la Savinière à 60 000 € par an ? Cette location ne semble pas respecter le Code des marchés publics.

déc-0547 001

32-032

Éric MEHLHORN a menti : il a voulu vendre le bien estimé à 777 000 € HT par les Domaines

Tout changement de propriétaire d’un bien immobilier public doit faire l’objet d’une étude de la Direction nationale d’interventions domaniales (DNID). le 07 mai 2015, M. MEHLHORN l’a saisi pour une « vente de gré à gré et sans conditions particulières« . La DNID qui dit qu’elle ne pourra vérifier l’état parasitaire qu’en septembre l’estime à 777 000 € HT. Mais on la loue en août !

Dom-Sav-1 001 Dom(Sav-2 001 Dom-Sav-3 001

Le maire de La-Tranche-sur-Mer n’est pas très regardant : 50 000 € est-il un prix de complaisance ? (Sur le projet parce qu’on allait pas donner copie de l’original…)

Quand je loue un bien, même pour les vacances, je demande auparavant à un état des lieux pour savoir si ce que je veux louer est intéressant (y’a-t-il la fibre optique ? Oui, on n’est pas à Savigny). Je ne me dis pas que je ferai l’état des lieux à la prise de jouissance… Je m’assure aussi de pouvoir régler tout litige à l’amiable, autrement qu’au Tribunal administratif…

Contrat-loc-Sav-1 001

contrat-location-Sav-2 001  Contrat-location-Sav-3 001

J’attends encore d’autres documents publics, notamment l’appel d’offres ayant prévalu au marché public. Mais j’invite les Saviniens à se montrer particulièrement attentif à la « spoliation consentie » que leur inflige leur municipalité.

Une structure dont les cuisines neuves ont coûté 1,4 million € au contribuable sont louées pour 50 000 € l’année, c’est 28 mois pour rentabiliser… C’est tant d’enfants saviniens qui ne profitent plus de la structure.

À Savigny, on ne brade pas que la jeunesse, la culture, le sport, les associations, l’éducation, le vivre-ensemble, le dialogue, la démocratie, le respect… Non, on brade aussi le patrimoine qu’on est incapable de gérer, à l’image de la Ville.

10 réflexions au sujet de « Des documents sur la location de la Savinière de Savigny-sur-Orge »

  1. Ping : Savigny-sur-Orge. L’affaire de La Savinière en Vendée : « à la recherche de la concertation perdue » | Portes de l'Essonne Environnement

  2. Fabrice Balayn

    Bonjour,

    on peut toujours s’arrêter à l’aspect comptable des choses. Pour 50000 Euros, le maire de La Tranche sur mer fera probablement un bien meilleur usage de la Savinière que l’équipe municipale de Savigny sur Orge, qui a arrêté Sport-Vacances, fermé la crèche familiale, supprimé la subvention à la MJC, divisé par deux les subventions aux associations, etc. sans chercher à faire entrer des ressources complémentaires, mais en veillant à cumuler les mandats et les rémunérations de l’intercommunalité au département.

    Sur le site de la mairie, la page de la Savinière est déjà tournée: tous les articles s’y référant ont été retirés. Outre les aspects très positifs pour les petits Saviniens qui on eu la chance d’en bénéficier, l’un d’eux montrait que la Savinière a été relativement épargnée par Xynthia: « Bien abritée par les arbres, notre Savinière n’ a eu à déplorer que des branchages cassés… ». Ne répandons pas trop de fausses information sur la prétendue dangerosité du site. Quand on veut tuer son chien…

    Donc, vendons la Savinière pour 700000 Euros, économisons 900000 Euros par an, supprimons au passage la petite vingtaine d’emplois sur La Tranche sur Mer et essayons, avec la même équipe municipale qui n’a pas cherché de recettes complémentaires, de négocier avec les organisateurs de séjour, tel l’UCPA.

    Un rapide tour sur le site UCPA m’a permis de voir qu’un séjour de 7 jours à compter du 16 août pour du muti-activité d’un enfant de 10 ans coûte hors transport 399 Euros à Nivillac, dans le Morbihan à l’intérieur des terres, 505 Euros à Moliets sur la côte Landaise. Au-delà du 16 août, rien n’est proposé pour Nivillac, idem pour Moliets, ce qui laisse à penser que ces sites réservés aux enfants sont fermés à la réservation à compter de Septembre. Donc, on comprend mieux pourquoi ces organismes peuvent faire appel à un maximum de saisonniers. Une dernière chose concernant le centre UCPA de Nivillac: le terrain municipal de « La Garenne » à Nivillac appartient à la commune, qui le « loue » les étés à l’UCPA pour la somme de 3,30 Euros par enfant. Je précise qu’à 399 Euros, l’hébergement du stage UCPA est sous toile. Oh que la Savinière coûte cher!

    Une semaine au centre équestre du Chesnoy (Loiret) coûte 410 Euros. Ce centre est accessible à la réservation en octobre. Mais je ne pense pas qu’on puisse comparer le Loiret à la Vendée en termes de dépaysement. D’autant que de l’équitation, on peut en faire à Draveil, ce qui reviendra probablement encore moins cher. Mais nos adjoint aux sports et à l’enfance ne manqueront pas de trouver d’excellentes idées pour les vacances de nos chères petites têtes blondes, au plus grand bonheur de l’UCPA ou de ses équivalents. A moins que comme beaucoup de services, tout s’arrête sans une réelle baisse des impôts.

    Quand on veut, on peut. La commune de Saran (Loiret, dans la banlieue d’Orléans), possède le domaine du Grand Liot en Sologne. Cette municipalité communiste (désolé pour ce gros mot pour des électeurs votant pour la même majorité municipale depuis plus de trente ans) essaie au moins de rentabiliser le site, que vous trouverez à l’adresse http://www.ville-saran.fr/le-grand-liot-avec-l-ecole. J’ai eu l’occasion d’y passer un week-end d’automne à l’occasion d’une fête privée organisée par des amis. C’est vraiment très sympa. Je suis sûr que des échanges de bons procédés sont possibles entre communes disposant d’infrastructures d’accueil de ce type, sans parler des entreprises qui peuvent être intéressées pour y organiser des séminaires. Encore faut-il avoir la volonté de faire autre chose que de toucher ses indemnités d’élu. Et qu’on ne vienne pas me dire que le site de La Tranche sur mer n’est pas attractif.

    Répondre
  3. Jean de la Lune

    Il est intéressant de noter qu’en dépit des 1.4M€ de travaux il y a 5 ans, la valeur résiduelle n’est que de 700 000€… (et a priori, je n’ai pas de raison de ne pas faire confiance à l’estimation de la préfecture…).

    Cela montre bien toute la problématique de la dépréciation avec les temps des biens immobiliers. Ce sont encore plus des tonneaux de Danaïde quand il s’agit d’établissement recevant du public avec un besoin de remise aux normes continue.

    50 000€ par an pour un bien de 700 000€ – soit un rendement de 7% par an.
    Bien des propriétaires souhaiterait un retour sur leur investissement immobilier de 7% par an.

    Si on en croit: http://www.immobilier-danger.com/La-rentabilite-d-un-bien-817.html 7% de rendement immobilier brut, cela n’a rien de ridicule…. et ce sont peut être les contribuables de la Tranche sur Mer qui pourraient s’émouvoir!

    900 000€ pour 2000 bénéficiaires…. soit 450€ par bénéficiaire.
    L’UCPA colos de vacances proposent des séjours d’une semaine (en plein mois d’aout) à partir de 445€ la semaine…. En négociant des tarifs groupés, et en considérant des séjours durant l’année [Les 2000/an, cela inclue les classes de mer hors vacances scolaires durant lesquelles UCPA, Telligo et consorts sont prêts à rentabiliser leurs installation à bien moindre cout…] , Il devrait donc être possible d’envoyer 2000 petits saviniens prendre l’air frais de la campagne pour bien moins de 900 000€…

    Les politiques aiment en général faire dans la pierre et le béton car c’est symboliquement ce qui reste après leurs mandats (Grand Bibliothèque pour Mitterand, Musée du Quai Branly pour Chirac…)… alors évitons de trop les pousser dans cette direction!

    Il me semblerait bien plus pertinent de se battre pour un volume minimum de service / budget consacré à la jeunesse que pour l’entretien d’un bâtiment….

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      La valeur du terrain a chuté à cause de Xynthia car il est trop proche de la mer. Le souci avec les colonies à 445 € la semaine est qu’elles ne font pas partir 2000 enfants, et ne sont pas valables toute l’année.

      Répondre
      1. Jean de la Lune

        Donc, la Savinière serait en zone inondable / dangereuse et ne satisferait pas aux critères de sécurité post Xynthia? Rien que cela justifierait de s’en débarrasser… On n’envoie pas des gamins en villégiature dans une zone à risque!

        La réalité est que pour une structure sous ERP avec un long historique, les municipalités sont arrangeantes entre elles. Tout repreneur devra faire une remise aux normes complètes avant d’espérer pouvoir ouvrir… et cela lui coutera une blinde! C’est peut être d’ailleurs plus économique de tout raser et de faire du neuf…

        445€ les 8 jours, c’est la haute saison (en août…). Tarif affiché sur le Web, sans promotion ni remise (n’importe quel CE en obtient une….). C’est bien moins cher quand ces prestataires ont des bâtiments vides sur les bras durant l’année.
        De toute façons, il y a au plus 140 places en simultanée à la Savinière donc sur un été de 8 semaines, 1120 enfants accueillis au plus… Les 900 autres, c’est en période creuse.

        140 places – 52 semaines – donc 7280 semaines – jeunes, à mettre en relation avec les 2000 annoncées…. Moins de 30% de taux d’occupation.
        Soyons optimiste qu’avec les échanges de bon procédés avec les communes avoisinantes pour les séjours à la montagne, on monte à un équivalent de 40% ou 45%… Dans ces conditions, il est clair que les frais fixes d’immobilier et de salariés plombent très rapidement la rentabilité.

        Les structures privées pour ce genre de prestation utilisent un minimum de CDI et un maximum de CDD… pour maitriser leur couts. Il suffit d’aller jeter un coup d’oeil sur les offres et les forum de Planet Anim (où même des mairies et des structures publiques peuvent être vus à jouer à ce jeu). C’est bien moins cher que du fonctionnaire territorial à l’année…

        Autant cela peut avoir du sens de se battre pour que les moyens soient prévus pour que des jeunes de Savigny puissent partir en vacances, autant se battre pour conserver des parpaings en zone Xynthia relève de la lubie…

        D’ailleurs, ouvrons la boite de Pandore: dans le mille-feuilles territorial qui donc a la responsabilité des actions sociales auprès des jeunes les plus défavorisés. J’ai entendu l’autre jour de source assez sure que la situation est catastrophique cet été – pas simplement à Savigny mais sur tout le département de l’Essonne au moins – pour cause de transition de responsabilité entre mairies, intercommunalités, département ou région….

        Répondre
        1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

          Commençons par dire cela à M. MEHLHORN qui a validé l’extension du foyer Joie de Créer dans cette situation. Et tant qu’à faire, rasons aussi l’école Kennedy…
          Pour le reste, le problème de la rentabilité vient du fait que c’est le contribuable savinien qui finance autant la structure lorsque ce sont des Saviniens que des enfants hors-communes qui l’empruntent (environ 40 € par jour et par enfant).
          S’il y a 2000 Saviniens qui y vont, il y en a 1600 autres enfants d’autres villes.
          Le pric de location à 50 000 € est justement un prix de complaisance qui nécessite que l’on se batte pour obtenir plus.
          Par rapport au dernier paragraphe, il faudrait peut être que les Essonniens élisent des gens un peu plus compétents qui aient compris le principe de rationalisation.

          Répondre
          1. de la mata jeanpaul

            Ca sent les relents Corbinesques ce truc de Jean De La Lune, le même bipède frustré de se faire éjecter du blog d’Essonne Info pour insultes répétées, mais y réapparaissant sous un autre pseudo bien à son image, tel  » de la merda  » …J’avais adoré ce truc !

            Le Melhlorn vous l’a mise normalement les pleureuses…c’est la Hollandaise Exemplaire le coupable, adressez-vous donc à lui !

            Répondre
          2. Jean de la Lune

            Un loyer représentant 7% de la valeur d’un bien immobilier, on est d’après les sources citées loin de la complaisance, mais plutôt vers le haut de la fourchette…
            Les meilleures SCPI d’entreprise sont de l’ordre de 4 à 5%…

            Je serais intéressé par tes sources quand tu indiques que 50000€ est un prix de complaisance. As tu un correspondant local fin connaisseur du marché immobilier de la Tranche? ou même un locataire potentiel?
            C’est le marché qui fait le prix. Demande donc à tes voisins (au sens large) qui essaient de vendre sans succès à ce que eux pensent être le prix de leur maison (mais qui diffère de l’avis des acheteurs…).

            Rien n’empêche d’ailleurs la mairie à ne pas renouveler dans un an si tu leur présentes un meilleur locataire… En attendant, la Ville aura encaissé 50000€. Comme on dit – un tient vaut mieux que deux tu l’auras….

            2000+1600 -> on arrive aux 45% de taux d’occupation que j’avais indiqué à la louche…

            40€ par jour en hors commune -> pour une semaine 280€. Si les communes acceptent de payer cela et pas plus, c’est que cela doit être a peu près le prix du marché / des structures commerciales.
            Donc envoyer 2000 gamins à la mer ne devrait coûter à Savigny que 280 x 2000 = 560 000€ et non 1 000 000 € (les 900 000 € sont devenus 1 000 000€ après correction dans ton article précédent). Donc a minima, à service équivalent (là, je te l’accorde, ce n’est pas gagné) en gardant la Savinière, la ville flamberait 1 000 000 – 560 000 = 440 000 € inutilement (aux quels on pourrait ajouter les 50 000€ de loyers.
            En se débarrassant de la Savinière (et la louant), le maire pourrait envoyer le même nombre de gamins en classe de mer pour la moitié du prix, cad en économisant 490 000€…. CQFD.
            Autant se débarrasser des parpaings en zone dangereuse….

            A la place du Maire de la Tranche, j’aurais visé 3 ou 5% surtout que les candidats ne doivent pas se bousculer…. Il y a plein de CE qui se débarrassent en ce moment de leur immobilier (colos, centres de vacances,…).

            Toi qui habituellement te positionne résolument à droite, donc a priori adepte d’une certaine rigueur financière et budgétaire, j’ai du mal à te suivre dans ce dossier… ne verrait-on pas poindre quelques touches de démagogie? ou bien ta haine envers Mehlhorn ne t’amènerait pas à renier tes propres convictions? Il est toujours assez facile quand on est dans l’opposition de traiter les gouvernants de démago quand ils vont dans le sens du vent et de totalitaire quand ils ont du cran et font des réformes impopulaires. La grandeur d’un opposant, est peut être de savoir sortir de l’opposition systématique (qui finit par complètement décrédibiliser)!…

            Il y a quelques maires du coté de Xynthia qui regrettent encore les permis de construire de complaisance. Le maire de la Faute sur Mer s’est pris 4 ans fermes en décembre dernier… cela va faire jurisprudence!

            Répondre
            1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

              La Savinière a été donnée à la commune pour être une colonie, pas pour faire de l’argent. En la louant de la sorte, nous dévoyons notre patrimoine et nous cassons une structure de vivre-ensemble dont nous ne retrouverons pas les résultats par quelque autre moyen. Qui aura envie d’organiser autant de séjours pour 2000 enfants, même si ce serait moins cher (ce que je crois pas). Regardons juste l’exemple des Sports-vacances !

              La droite est productiviste. Donc lorsqu’elle constate qu’une structure est déficitaire, elle réfléchit à en améliorer la gestion avant de vouloir s’en débarrasser au premier venu. Le totalitarisme mehlhornien consiste à dire que c’est déficitaire donc qu’il faut louer. Non, car avec quoi Savigny pourra-t-elle générer des ressources maintenant que la CALPE va nous enlever le reste ? C’est d’une lâcheté sans nom. C’est trop difficile, j’en veux pas.

              Les communes voisines paient peu parce qu’on ne leur propose pas de payer plus, et c’est tout le problème. Il n’est pas normal que l’accueil des enfants hors-communes repose sur le contribuable savinien. Ensuite, il y a la question des aides, du quotient familial, le fait que la mairie n’aille pas chercher les impayés.

              Pour les 50 000 €, j’attends l’avis prochain de la chambre régionale des comptes et que la mairie me réponde quant au fait qu’elle ait effectivement mis en concurrence de potentiels locataires. Mais comme on ne sait pas ce que le maire de La-Tranche veut en faire. S’il n’utilise que la cuisine, tout le reste va se dégrader. Je doute qu’il puisse sinon faire venir 3600 enfants.

              À la place de MEHLHORN, j’aurais pris des mesures permettant de réduire progressivement le déficit jusqu’à essayer de devenir excédentaire. Ouvrir toute l’année, demander ne serait-ce qu’1 € de plus à chaque famille, faire payer plus les autres communes, respecter les propositions des équipes sur place.

              Si j’étais dans l’opposition, je serai en vacances et je ne serai pas au courant que MEHLHORN veut louer le bâtiment. La-Tranche n’est pas La-Faute. Il y a la forêt qui sépare le bâtiment de la mer.

              Répondre
  4. jean paul de la mata

    T’inquiétes pas trop car en ce moment Dieu, ses Saints et la Vierge Marie veillent sur moi, la preuve j’ai perdu tout mon fric, mon compte est à découvert, ma bagnole va rendre l’âme, j’ai chopé un truc de jardin dans les cheveux et cerise sur le gâteau même les Garces qui se louent pour un petit billet de presque rien me repoussent dis-donc !

    En principe avec tout ces bonheurs je devrais gagner au prochain loto, ça coule de source et sans contestation possible je ferais  » si ce n’est pas trop tard et même si ça l’est  » ( avec du fric on peut acheter n’importe qui de nos jours quand même…quand même, mince quand même ! ),un chèque 10 fois plus grand que le pipi de chat de ton pote le Melhlorn, 100 fois plus s’il le faut et je te ferais cadeau de ta Savinière…tu le mérites bien !

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.