Nostalgie du mondialisme communiste

Mercredi soir, j’avais répondu à l’invitation des Amis du Monde diplomatique et j’assistais à Grigny à une conférence sur les dangers du TAFTA et du TISA, traités ultra-libéraux de libre-échange. L’assemblée était relativement âgée (une moyenne d’âge autour de 65 ans) avec seulement deux jeunes. Les communistes étaient nombreux dans la salle.

Soudain à un moment, un homme demande la parole et dit que si cela continue ainsi, avec l’augmentation exponentielle des inégalités, les Hommes ne supporteront plus cette situation et se révolteront. Dans tous les pays. Quels sont ceux qui ne lui sont pas tombés dessus ? Il était à la fin presque désolé d’avoir émis cette idée, honteux et quasi-obligé de s’excuser.

Travailleurs de tous les pays, unissez-vous

Cette conclusion du Manifeste du Parti communiste est la base de l’internationalisme. Une idée parfaitement honorable de mise en commun mondiale des biens et des services dans une optique de partage égalitaire. Sauf que le communisme n’a jamais fonctionné ailleurs que dans les kibboutzim israélien. En attendant, il a marqué l’Histoire du monde pendant plus d’un siècle.

Reductio ad sovieticum

Alors parce que le socialisme soviétique a échoué (comme tous les socialismes qui sont anticapitalistes et ne peuvent exister dans un monde ultra-libéral), le communisme aurait échoué ? Encore faudrait-il qu’on ait pu voir des nations appliquer un véritable communisme, ce qui est impossible à partir d’un certain seuil de plusieurs dizaines de personnes.

Du mondialisme avant toute chose

Souverainiste pour certaines choses, je n’aime vraiment pas le mondialisme que je vois comme un ennemi des nationalismes. Pourtant, je tolère deux mondialismes que je trouve beaux : celui développé par les chrétiens et celui désiré par les communistes. Et je ne souhaite pas leur avènement immédiat. Mais j’y vois une idée intéressante voire une belle utopie en ce monde.

Le communisme va mal en France

Alors pour que des fanatiques du communisme en vienne à nier le principe même de leur existence et leur motif de réunion, c’est bien qu’il y a un problème. Déjà celui du moral. Ensuite celui de la fuite des communistes vers le Front national. Aujourd’hui, qu’ils ne se soient toujours pas réorganisés vingt-cinq ans après la fin des régimes de l’Est.

Quelle conclusion ?

Alors est-ce la fin d’un idéal d’égalité et de partage ? Est-ce la victoire d’un ultralibéralisme qui nous laissera tôt ou tard sur le carreau ? Nous comprenons ainsi mieux le peu de convictions des communistes français d’aujourd’hui. Mais nous voyons là un triste symbole de l’achèvement définitif du XXème siècle. Le XXIème siècle sera capitaliste et libéral ou il ne sera pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.